Fermetures de frontières, suspension des opérations aériennes, tests PCR rendus obligatoires du jour au lendemain… Avec toutes ces nouvelles conditions qu’imposent quotidiennement les différents gouvernements, n’est-il pas devenu trop risqué de voyager ?

Depuis le 15 décembre dernier, il n’y a plus de restrictions sur nos déplacements. Il est non seulement possible de se déplacer à travers le pays sans dérogation, mais il est également possible de se rendre à l’aéroport et s’envoler pour une destination lointaine. Beaucoup de Français en quête d’un peu de soleil ont d’ailleurs déjà quitté le pays. Toutefois, dans des airs de printemps, les risques de rester bloqué à l’étranger se font sentir à nouveau. À la lumière des dernières actualités, il semble que les voyages soient de plus en plus risqués.

Des frontières ouvertes, mais…

Les conditions d’entrée des différents pays à travers le monde s’avèrent être un véritable casse-tête. Elles ne cessent de changer. Les gouvernements semblent ne savoir où donner de la tête. Un jour, seul un test PCR n’est demandé pour se rendre sur une île prisée. Le lendemain, les opérations aériennes y reprennent de plus belles. Le surlendemain, coup de tonnerre. L’entrée y est maintenant interdite. Tant pis pour les compagnies aériennes. Tant pis pour les chaînes hôtelières. Tant pis pour les agences de voyage.

Il devient de plus en plus difficile pour les voyageurs de savoir où voyager, de savoir s’il n’est même pas maintenant trop risqué de voyager. Certes, de nombreux pays et région ont récemment rouvert leurs frontières. C’est entre autres le cas de la majorité des territoires d’Outre-mer, comme la Guadeloupe ou la Martinique, ainsi que plusieurs pays intercontinentaux, comme les Maldives ou les Émirats arabes unis. Du côté de l’Europe, certaines quarantaines sont nécessaires lors de la traverse d’une frontière, mais les déplacements sont à proprement parler toujours autorisés.

Guadeloupe, France
La Guadeloupe

À la vue des plus récentes annonces dans l’industrie touristique, cependant, on comprend bien vite que ce n’est pas parce qu’une frontière est ouverte aujourd’hui qu’elle le sera nécessairement demain. C’était vrai hier, mais ce l’est encore plus aujourd’hui avec la découverte de la nouvelle souche du coronavirus.

C’est entre autres ce qui s’est passé aux îles Canaries la semaine dernière. Du jour au lendemain, le gouvernement a décidé de fermer les frontières de Tenerife à tous les voyageurs. La décision étant presque instantanée, il n’y a eu aucune marge de manœuvre possible. Enfin, deux jours plus tard, le gouvernement est revenu sur sa décision et a annoncé rouvrir les frontières, mais mettre en place de strictes conditions d’entrée. De quoi donner mal à la tête. Les voyageurs peuvent-ils partir ou serait-il préférable qu’ils restent chez eux ? Difficile de trancher.

Hier, la même chose s’est produite. Suite à la découverte de la nouvelle souche du coronavirus, de nombreux pays européens ont décidé d’interdire les vols en provenance du Royaume-Uni. Pourtant, quelques jours avant, le Royaume-Uni avait annoncé alléger ses restrictions d’entrée. Plusieurs ressortissants Français se retrouvent donc maintenant coincés au Royaume-Uni, alors qu’ils voudraient pouvoir rentrer pour les fêtes de Noël.

Mais comment les blâmer ? Il y a quelques jours encore, les opérations aériennes allaient bon train. De nombreuses compagnies aériennes avaient d’ailleurs annoncé augmenter la fréquence de leurs opérations aériennes vers le Royaume-Uni.

Les risques de voyager en bref

Assisterons-nous à des missions de rapatriement semblables à celles du mois de mars ? Au vu des dernières actualités, cette situation est de plus en plus plausible. Alors que le taux d’infection continuer de grimper en flèche et qu’une nouvelle souche de Covid-19 a récemment été découverte – plus contagieuse encore que l’originale -, il n’est pas impossible que les conditions d’entrée se durcissent davantage et que des mesures similaires à celles mises en place au printemps dernier soient réimposées par les différents pays. Il est donc recommandé d’y penser à deux fois avant de réserver un billet d’avion dans les semaines – voire les mois à venir. Les derniers jours ont démontré que la situation sanitaire peut changer du jour au lendemain.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.