Jean Castex vient d’annoncer la suspension imminente du passe vaccinal. Dès le 14 mars 2022, les Français non vaccinés pourront à nouveau prendre les transports publics interrégionaux.

Depuis le 24 janvier dernier, toute personne de plus de 16 ans est contrainte de présenter le passe vaccinal pour être en mesure d’accéder aux bars et restaurants, activités de loisirs, salons professionnels et transports publics interrégionaux. Comme la situation sanitaire ne cesse de s’améliorer en France, celui-ci sera aboli le 14 mars prochain. Qu’est-ce qui change pour les voyageurs ? La rédaction fait le point.

Une nouvelle phase d’allègement des mesures

« La situation s’améliore grâce à nos efforts collectifs et les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d’allègement des mesures », a déclaré Jean Castex, jeudi 3 mars, lors du 13 Heures de TF1. Dès le 14 mars prochain, le passe vaccinal sera donc aboli « partout où il s’applique. » Cette date marquera également la fin du port du masque obligatoire « dans tous les lieux où il est encore en vigueur », à l’exception des transports collectifs. 

Téléphone

Les personnes non vaccinées pourront donc à nouveau séjourner dans les hébergements touristiques de type campings ou clubs de vacances sans restriction. Ils ne seront également plus contraints de présenter un schéma vaccinal complet pour se déplacer en train, sur un vol intérieur, en bus ou en covoiturage. Selon toute vraisemblance, ils n’auront même pas à présenter le résultat négatif d’un test de dépistage pour prendre les transports publics interrégionaux.

Le passe sanitaire ne restera obligatoire que dans les établissements de santé ou maisons de retraite, de même que « l’obligation vaccinale qui s’applique aux soignants », a rappelé Jean Castex.

Qu’en est-il des voyages à l’international ?

Comme le passe vaccinal n’est applicable que pour les voyages à l’intérieur de la France et de la Corse, rien ne changera pour les voyages à l’international lorsque celui-ci sera aboli. Les voyageurs vaccinés doivent montrer la preuve d’un schéma vaccinal complet pour franchir les frontières de la France, et ce, quel que soit le pays de provenance. Ils n’ont toutefois pas à réaliser de test de dépistage.

Les voyageurs non vaccinés, quant à eux, sont contraints de réaliser des tests de dépistage. S’ils proviennent d’un pays figurant sur la liste verte de la France, ils doivent présenter le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le départ ou d’un test antigénique réalisé moins de 48 heures avant le départ, ou encore un certificat de rétablissement obtenu plus de onze jours et moins de six mois avant le départ. S’ils proviennent d’un pays figurant sur les listes orange et rouge, ils doivent alors présenter un motif impérieux.

La suspension du passe vaccinal en France, en bref

Depuis le 24 janvier dernier, tous les citoyens de plus de 16 ans devaient justifier d’un schéma vaccinal complet pour accéder à certains hôtels, aux activités de loisirs, aux restaurants, aux foires ainsi qu’aux transports publics interrégionaux. À compter du 14 mars prochain, cependant, ce dispositif sera aboli. Les Français non vaccinés pourront donc à nouveau voyager à travers la France, et ce, sans aucune restriction.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter toutes les actualités sur la France, l’hôtellerie de luxe, les voyages et le tourisme, ainsi que le tourisme durable.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.