La compagnie aérienne nationale Air Madagascar a décidé de prolonger la suspension de tous les vols internationaux.

Alors que plusieurs pays ouvrent leurs frontières, il est toujours impossible de se rendre à Madagascar, le petit pays insulaire africain. Air Madagascar a prolongé jusqu’à la fin juillet au plus tôt la suspension de tous ses vols internationaux pour se conformer à la prolongation de l’urgence sanitaire à Madagascar.

Tous les vols internationaux sont suspendus

Air Madagascar vient d’annoncer la prolongation de la suspension de tous ses vols internationaux jusqu’au 31 juillet 2020. Cette décision survient après que le gouvernement malgache ait annoncé le maintien de l’interdiction d’opérer des vols réguliers entrants et sortants de l’île.

Madagascar

« Conformément à la prolongation par les autorités de l’état d’urgence sanitaire à Madagascar avec maintien de l’interdiction d’opérer des vols réguliers entrants et sortants de l’île » et compte-tenu des restrictions de voyage toujours en vigueur dans les pays desservis par la compagnie nationale malgache, comme l’Île Maurice, la compagnie aérienne a annoncé :

  • la prolongation de la suspension de tous les vols internationaux d’Air Madagascar (long-courrier et régionaux) jusqu’au 31 juillet 2020 inclus ;
  • la suspension des vols vers l’Île Maurice jusqu’au 31 août 2020 inclus.

Air Madagascar aurait déjà contacté les passagers dont les projets de voyage auraient été perturbés par cette annonce.

L’industrie du tourisme se porte plus mal que jamais

Cette annonce nuit grandement au secteur du tourisme du Madagascar, secteur clé qui représente 44 000 emplois direct et 300 000 emplois indirects.

De nombreux acteurs ont ainsi décidé de faire pression sur le gouvernement afin de demander la mise en place d’une véritable démarche de la part de l’État.

« Toutes les offres des opérateurs sont adaptées aux marchés internationaux et aux touristes européens notamment. Si nous arrivons à créer des offres adaptées au pouvoir d’achat des Malgaches, le tourisme national pourrait faire bouger les opérateurs touristiques. On pourrait par exemple développer l’hébergement chez l’habitant, les campings, des villages de vacances à moindre prix, etc. Cela pourrait attirer plus de nationaux pour visiter un site touristique », a expliqué Jonah Ramampionona, le président de l’Association des tours opérateurs professionnels de Madagascar.

Malheureusement, alors que les aiguilles continuent de tourner, le ministère du Tourisme n’a toujours pas mise en place de véritable infrastructure pour favoriser le tourisme local.

La suspension des vols internationaux d’Air Madagascar en bref

Alors que de nombreux pays pour lesquels le tourisme est d’une grande importance pour le PIB – tels que l’Italie, l’Espagne, la Tunisie et la Grèce – ont rouvert leurs frontières, le Madagascar ne semble pas prêt à accueillir des touristes, et ce au plus grand dam des entreprises issues du secteur touristique. Il est à espérer que le petit état insulaire saura tirer profit du tourisme local.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.