Tous les auteurs de suitespot aiment voyager, mais nous sommes conscients que les activités touristiques, telles que les vols ou les séjours à l’hôtel, peuvent avoir un impact négatif sur l’environnement, les communautés et l’économie. Il est donc plus important que jamais de développer des stratégies pour un tourisme durable.

Nous ne voulons pas ignorer ces aspects, les effets à long terme sont trop importants pour cela. Dans le même temps, nous ne voulons pas passer à la pensée classique en noir et blanc et diaboliser toute forme de voyage, car malgré toutes les critiques, l’importance du tourisme pour de nombreux pays doit toujours être prise en compte. En ces temps difficiles, nous pouvons constater l’importance de l’industrie pour de nombreux endroits dans le monde.

Afin de mieux cerner le sujet et de traiter de manière différenciée les points critiques du voyage et surtout de l’avion, mais aussi les bons côtés, nous souhaitons désormais éclairer régulièrement le sujet ici sur suitespot.

Quelles sont les dernières actualités sur le tourisme durable ?

Surtout en ces temps où le monde de l’information est principalement dominé par la pandémie et son impact sur le secteur du tourisme, il est essentiel de ne pas négliger d’autres questions importantes. Bien que la question de la durabilité ne soit jamais réellement disparue, elle est passée au second plan au cours des derniers mois.

Pour vous donner un aperçu des développements sur le tourisme durable à l’échelle internationale, nous nous sommes donnés comme mission de parler des derniers développements relatifs à la durabilité, comme l’investissement dans des carburants d’avion durables.

AIREG logo

C’est entre autres la raison pour laquelle nous avons décidé d’adhérer à Aviation Initiative for Renewable Energy in Germany (AIREG). AIREG travaille avec des partenaires bien connus de l’industrie, de la science et des affaires pour trouver des solutions pour rendre l’industrie aéronautique plus durable. En tant que nouveau membre, nous avons la possibilité d’en apprendre davantage sur le sujet et de donner notre opinion dans des groupes de travail.

Que signifie le concept de tourisme durable ?

Le tourisme durable est un concept de plus en plus en vogue auprès de la grande communauté de voyageurs. Mais qu’est-ce que c’est ? Et comment réellement arriver à limiter son impact environnemental en voyage ?

Avant d’approfondir le sujet, clarifions d’abord le concept de tourisme durable pour éviter d’utiliser ce terme à tort. Pour l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la définition du tourisme durable se lit comme suit :

« Le tourisme durable est un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil. »

Organisation mondiale du tourisme

Le tourisme durable est donc une façon de voyager qui respecte au mieux les enjeux de développement local, de protection de l’environnement et de rencontre avec les populations, comme nous l’avons récemment mentionné dans un guide complet sur le sujet.

Bien entendu, le tourisme durable peut être perçu comme un défi assez difficile à relever – voire une utopie – pour toute entreprise œuvrant dans l’industrie du tourisme. Par conséquent, la question n’est pas de savoir si une entreprise ou une industrie est irréprochable en matière de développement durable, mais plutôt de savoir quel est le degré d’intention d’une entreprise ou d’une industrie en matière de durabilité et quelles sont les stratégies mises en place pour parvenir à limiter son empreinte environnementale.

Plage au Portugal

Quels sont les engagements que s’est donné suitespot pour rendre le tourisme plus durable ?

Nous nous efforçons depuis longtemps de rendre notre modèle d’entreprise plus durable. La première chose qui vient à l’esprit de nos lecteurs lorsqu’ils pensent à nous, c’est le transport aérien et l’impact environnemental qui l’accompagne. Nous avons donc commencé très tôt à nous interroger sur notre propre comportement et à chercher des solutions.

1) Compenser les voyages en avion

Nous sommes d’abord tombés sur le thème de la compensation. L’une des premières mesures que nous avons prises a été de compenser les vols ayant été réservés par le biais de nos sites allemand et suisse. Ce faisant, nous avons donné chaque euro des recettes provenant des réservations de vols à des projets de protection du climat. En 2019, nous avons ainsi fait don de plus de 8 000 euros à Atmosfair pour des projets de protection du climat.

suitespot & atmosfair

D’ailleurs, chaque fois que nous présentons un bon plan de vol sur nos sites allemands et suisses, nous avons créé la possibilité de garder un œil sur les émissions de CO₂. C’est pourquoi vous trouverez la possibilité de faire un don à Atmosfair pour compenser la totalité de l’empreinte CO₂ de votre voyage en réservant un vol par le biais de nos plateformes.

Pour un vol en classe affaires ou en première classe, on parle généralement de valeurs comprises entre 100 et 300 euros, selon l’itinéraire. Vous pouvez également faire votre propre don, qui peut être inférieur ou supérieur au montant indiqué.

2) Réduire le nombre de vols par année

En plus d’offrir des compensations et d’encourager nos lecteurs à compenser leur empreinte en CO₂, nous avons décidé de changer notre propre comportement personnel en matière de voyage. Nous tentons d’éviter les vols intérieurs et de favoriser le train. Nous évitons également les voyages dans le but unique d’écrire des avis et nous évitons de voyager pour le travail.

Nous prévoyons de réduire au moins de moitié le nombre de vols au sein de l’équipe de suitespot, tout en continuant à essayer de vous fournir des évaluations et des avis de haute qualité.

Enfin, tous les employés de notre bureau à Berlin se déplacent en transport en commun, car en tant qu’employeur, nous prenons entièrement en charge les frais des transports en commun.

3) Adhérer à AIREG

Notre dernier projet va plus loin, car nous voulons penser plus grand. Bien sûr, il est important de réfléchir à nos propres échanges commerciaux et de soutenir les projets de protection du climat, mais nous ne voulons pas nous arrêter là.

Afin d’avancer réellement vers un avenir plus durable, des efforts globaux et conjoints sont également nécessaires. C’est pourquoi nous avons décidé d’adhérer à AIREG en novembre 2020. Ce nouveau projet aborde une fois de plus la question majeure du transport aérien et, notamment, les émissions de CO₂ associées et la consommation de combustibles fossiles. Si rien ne change dans ce domaine à long terme, nous serons bientôt confrontés à d’importants défis environnementaux.

Heureusement, nous ne sommes pas les seuls à tenir compte de ces considérations. Nous voyons de nombreuses entreprises qui s’engagent activement dans la recherche dans ce domaine. L’une des plus importantes de ces initiatives est AIREG, qui signifie Aviation Initiative for Renewable Energy in Germany.

Cette organisation regroupe différents acteurs du trafic aérien, des aéroports, des instituts de recherche, des entreprises de l’industrie aéronautique et de l’approvisionnement et de la transformation des matières premières qui travaillent ensemble et échangent leurs connaissances dans différents groupes de travail.

L’objectif est que 10 % du kérosène utilisé dans les réservoirs des avions en Allemagne proviennent de carburants alternatifs d’ici 2025. Parmi les membres d’AIREG figurent Airbus, le Centre aérospatial allemand, l’Institut Fraunhofer pour la physique du bâtiment, l’Association internationale du transport aérien (IATA), les ministères de différents États allemands et bien d’autres encore.

Nous sommes impatients d’apporter notre point de vue et d’apprendre beaucoup des autres experts du secteur afin de, par la suite, vous transmettre nos connaissances.

Qu’est-ce que l’avenir nous réserve ?

Rémunération, partenariats, travail éducatif – est-ce déjà tout ? Absolument pas, car chez suitespot, la durabilité n’est pas une mesure de marketing, mais une affaire de cœur. Nous voulons montrer la voie dans le monde des sites web touristiques et faire en sorte que les gens réfléchissent activement aux conséquences des voyages sur l’environnement, les sociétés et l’économie.

Dans un premier temps, nous nous concentrerons davantage sur notre nouveau partenariat avec AIREG. À long terme, nous voulons aborder le sujet de la durabilité sous bien d’autres angles, car il y a aussi des choses dans l’industrie hôtelière ou dans le comportement général des voyageurs qui, même si à première vue n’ont aucun impact sur la durabilité, ont des conséquences directes sur le tourisme durable.

Nous pensons que nous pouvons faire bouger les choses et sensibiliser les grandes entreprises issues du secteur touristique, les compagnies aériennes et les chaînes hôtelières. Toutefois, nous avons également besoin de votre soutien, car nous ne pouvons pas le faire seuls. Avec notre communauté, nous voulons développer des initiatives pour un tourisme plus durable.

Quelles sont vos idées ? Quelles autres initiatives devrions-nous attaquer avec vous ? Comment chacun peut-il apporter sa contribution pour rendre le tourisme plus durable ? Nous attendons avec impatience votre aide et vos idées pour rendre le tourisme plus durable. C’est un posant de petits gestes écologiques en voyage que le tourisme deviendra plus durable, et ce malgré l’explosion du tourisme de masse.