Malgré la réouverture des frontières de la France, la majorité des pays du monde restent soumis à l’obligation de présenter un motif impérieux pour s’y rendre.

Dévoilé la semaine dernière, le système de classification tricolore des pays basé sur l’intensité de la crise sanitaire permet aux voyageurs de savoir où il est possible de voyager et quelles sont les contraintes associées aux déplacements. Alors que tous les pays de l’Union européenne (UE) se retrouvent sur la liste verte, plusieurs pays se retrouvent sur les listes orange et rouge, signifiant ainsi que les voyageurs non vaccinés doivent présenter un motif impérieux pour s’y rendre. Mais quelle est la liste des motifs impérieux ? Une vue d’ensemble.

Une liste de motifs moins stricte

Récemment, Jean-Bapstite Lemoyne, le Secrétaire d’État au Tourisme, a dévoilé la liste des pays classés en vert, orange et rouge, déterminant ainsi où les Français pourront voyager en toute sécurité à compter du 9 juin prochain. La zone verte comprend les pays de l’Union européenne – hors Grande-Bretagne -, l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, le Liban, la Nouvelle-Zélande et Singapour. La liste rouge, quant à elle, comprend l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bahreïn, le Bangladesh, la Bolivie, le Brésil, le Chili, le Costa Rica, la Colombie, l’Inde, le Népal, le Pakistan, le Sri Lanka, le Suriname, la Turquie et l’Uruguay. Enfin, la zone orange comprend « la majorité des pays dans le monde. »

Liste des pays à risque

Les voyageurs vaccinés en provenance de la zone orange sont contraints de fournir un test PCR de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures. Lorsqu’une personne n’est pas vaccinée et désire se rendre dans un pays de la zone orange, celle-ci reste contrainte de présenter un motif impérieux. Pour tous les pays de la zone rouge, tous les voyageurs – qu’ils soient vaccinés ou pas – sont contraints de présenter un motif impérieux. Que le voyageur soit vacciné ou non, il n’y a donc pas de possibilité de voyages de loisirs.

Le 4 juin dernier, Jean-Bapstiste Lemoyne a publié sur Twitter la liste des motifs impérieux pour voyager depuis et vers les pays classés orange et rouge. Contrairement à la liste des motifs impérieux établis pendant le confinement, cette liste n’est pas aussi stricte. Les participants à un échange universitaire ou les individus se déplaçant pour poursuivre des missions indispensables à la poursuite d’une activité économique sont entre autres autorisés à voyager vers les pays classés orange et rouge.

Pour consulter tous les motifs impérieux en vigueur pour se rendre dans les pays classés orange et rouge, vous pouvez vous rendre sur le site du Gouvernement, où des listes exhaustives ont été rédigées. Il est à noter qu’il reste « fortement recommandé de ne pas voyager vers les pays classés sur la liste rouge », comme le rappelle le ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

La liste des motifs impérieux pour voyager, en bref

Malgré la réouverture des frontières de la France le 9 juin prochain, les voyageurs non vaccinés restent contraints de présenter un motif impérieux pour se rendre à destination d’un pays classé orange ou rouge. Les voyages de loisirs vers l’international restent ainsi « fortement déconseillés » et grandement restreints, d’où la raison pour laquelle Emmanuel Macron a récemment appelé les Français à passer leurs vacances en France cet été.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.