Les restrictions de voyage en Israël sont levées, mais dans une certaine mesure seulement. En effet, une limite de 1 000 personnes entrantes sur le territoire par jour vient d’être instaurée.

Dans la lutte contre la pandémie, Israël maintient une politique stricte, bien que la vaccination y soit de plus en plus rapide. Afin de continuer à maintenir l’incidence de l’infection à un faible niveau et ainsi de protéger le pays contre les différents variants du virus, les entrées et sorties restent massivement limitées. Israël teste et vaccine grandement sa population, mais souhaite garder le contrôle sur l’expansion du virus.

Une levée des restrictions de voyage pour les Israéliens

Les voyages aériens internationaux en Israël ont été soumis à de fortes restrictions ces dernières semaines en raison de la situation grave qu’a atteint la pandémie dans le pays. En effet, seuls les vols de transports de marchandises et les vols médicaux d’urgence étaient autorisés. Cependant, ces restrictions strictes de voyage pour les Israéliens doivent bientôt être levées. Récemment, Israël a accepté une bulle de voyage avec la Grèce et grâce à la mise en place d’un passeport vaccinal, les Israéliens peuvent entrer en Grèce sans restrictions et y partir en vacances. Ce passeport vaccinal facilite les échanges entre les deux pays et est de cette manière envisagée aussi par l’Union européenne pour les États membres. Cela devrait permettre de voyager sans restriction dans toute l’Europe grâce à la preuve d’une vaccination, mais aussi en raison d’une immunité ou d’un test de dépistage négatif.

Tel Aviv, en Israël

Malgré les énormes progrès de la vaccination en Israël, seuls des assouplissements progressifs et prudents sont adoptés. En effet, les premiers résultats de la vaccination montrent le recul de l’épidémie dans le pays et les personnes vulnérables sont de moins en moins hospitalisées. Face aux doutes persistants, notamment à cause des différents variants du virus, le gouvernement d’Israël a décidé de maintenir les fortes restrictions pour les entrées sur le territoire. Ainsi, il a été décidé de maintenir fermé autant que possible le seul aéroport international, Ben Gurion à Tel-Aviv. Si les étrangers ne sont admis encore que difficilement sur le territoire israélien, Israël a cependant annoncé que les restrictions de voyage de ses propres citoyens seraient levées d’ici peu.

Un plafond abaissé de 3 000 à 1 000 entrées

La ministre des Transports Miri Regev a en effet affirmé l’abaissement du nombre maximum d’entrées à 1 000 par jour, ce nombre devant être progressivement augmenté au cours des prochaines semaines. Si elle a été évoquée, la mesure selon laquelle les sorties seront rendues possibles pour les Israéliens non vaccinés doit encore être décidée, puis mise en place. Il en va de même pour les voyageurs étrangers qui se rendent en Israël. Jusqu’à présent, un groupe d’experts dirigé par le ministère de l’Intérieur a pris des décisions au cas par cas, selon les groupes concernés.

Avion dans le ciel

En effet, la pandémie persiste et les restrictions perdurent. Pourtant, les personnes vaccinées sont exemptées des règles de quarantaine, bien que, comme les personnes non vaccinées, elles doivent présenter un test négatif avant et après le vol. En outre, des bracelets électroniques, destinés à contrôler le respect de la quarantaine obligatoire, auraient été testés depuis le début de la semaine, sur la base du volontariat.

Les décisions d’Israël en bref

Israël reste prudent face au virus, malgré la certaine réussite de la campagne de vaccination. Les restrictions de voyage pour les Israéliens doivent être assouplies d’ici peu, bien que celles pour les voyageurs étrangers restent strictes. Ils devront faire preuve de patience, car l’entrée en Israël reste encore exceptionnelle. Les résultats du système du bracelet électronique contrôlant les quarantaines obligatoires se font attendre. En effet, ce système de surveillance pose question et il reste à voir si un tel dispositif pourrait être accepté par la population.

Auteur

Il n'était âgé que de trois ans lorsqu'Alex est monté dans un avion pour la première fois. Et depuis, il n'a jamais cessé de regarder le monde depuis un hublot. Avec le temps, son amour pour l'industrie aéronautique n'a fait que croître. Tout comme ses connaissances sur le sujet.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.