Les passagers voyageant avec la SNCF ne peuvent plus annuler ou modifier sans frais leurs billets à la dernière minute.

Lorsque le passe sanitaire a été mis en place cet été, la SNCF a adapté ses conditions de remboursement afin d’offrir un maximum de flexibilité à ses clients. La compagnie ferroviaire a notamment permis à ses passagers d’annuler ou modifier un billet sans frais jusqu’à la dernière minute. Alors que le dispositif du passe sanitaire est maintenant bien mis en place, la SNCF annonce que les billets de TGV et d’Intercités ne sont plus remboursables ou échangeables sans frais jusqu’au dernier moment. Les voyageurs doivent désormais procéder à l’annulation ou l’échange au moins trois jours avant le départ.

Retour au dispositif J-3

Depuis l’arrivée du passe sanitaire en France, les passagers voyageant avec la SNCF pouvaient acheter un billet et le modifier ou l’annuler jusqu’à la toute dernière minute. Le 12 septembre dernier, cependant, la SNCF a décidé de mettre fin à son nouveau dispositif. La compagnie ferroviaire a annoncé qu’elle revenait à sa politique d’annulation mise en place en avril 2020, lorsque la pandémie a contraint bon nombre de Français a annulé des voyages en train.

Train de la SNCF

Tous les déplacements avec la SNCF, qu’ils soient en train, en TGV ou en train Intercités, sont donc maintenant échangeables ou remboursables gratuitement jusqu’à trois jours avant le départ. Pour annuler un voyage en train moins de trois jours avant le départ, les passagers doivent de nouveau payer des frais de 15 euros pour un voyage en TGV Inoui. Pour un Intercités dont la réservation est obligatoire, la retenue remonte à 40 % du prix du billet, mais avec un plafond de 12 euros.

« Pendant un gros mois, on a assoupli les possibilités d’échange et de remboursement le temps de la mise en place du passe sanitaire, et on revient maintenant au dispositif J-3 mis en place il y a quelques mois et pérennisé en juin. »

Un porte-parole de la SNCF

Selon le porte-parole de la SNCF, cette politique flexible reste « un vrai avantage », puisque avant que la crise sanitaire ne devienne mondiale, les passagers devaient s’y prendre au moins 30 jours avant le départ pour bénéficier d’un échange gratuit ou d’un remboursement sans frais.

En l’absence de frais, Jean-Pierre Farandou, le patron de la SNCF, a récemment constaté que certains passagers retenaient sept ou huit billets pour n’en prendre finalement qu’un. Au cours des semaines suivant la mise en place du passe sanitaire à bord des transports parcourant de longues distances, plusieurs places à bord des trains de la SNCF sont donc restées vides.

Les conditions d’échange et de remboursement de la SNCF, en bref

Depuis dimanche, la SNCF est revenue à sa politique mise en place avec l’arrivée de la crise sanitaire. Les passagers ne peuvent plus annuler ou modifier leurs billets sans frais jusqu’à la dernière minute ; ils doivent maintenant le faire jusqu’à trois jours avant le départ s’ils ne veulent pas payer des frais additionnels.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.