En raison d’une situation sanitaire inquiétante, le confinement mis en place à la Guadeloupe sera prolongé jusqu’en septembre.

Après avoir annoncé le durcissement des conditions d’entrée et le retour des motifs impérieux pour les voyageurs de l’Hexagone et la mise en place d’un premier confinement, la Guadeloupe resserre l’étau davantage. Dans une conférence de presse, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a annoncé l’extension du couvre-feu et la prolongation du confinement jusqu’en septembre. Une vue d’ensemble.

Un confinement accompagné de diverses mesures sanitaires

À l’occasion d’une conférence de presse tenue le 2 août dernier, le préfet de la Guadeloupe a annoncé la mise en place d’un nouveau confinement d’une durée de trois semaines. Alors que celui-ci ne devait durer que trois semaines, il sera prolongé jusqu’au 1er septembre, comme l’a récemment laissé sous-entendre Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement.

« Nous avons tout le mois d’août pour combattre de manière efficace l’épidémie avant la rentrée scolaire. Sinon les choses deviendraient bien plus compliquées. »

Alexandre Rochatte, le préfet de la Guadeloupe

Par ailleurs, alors que le couvre-feu débutait à 20 heures, celui-ci a maintenant été devancé à 19 heures. Durant la journée, ce sont les mesures du confinement qui s’appliquent. Les déplacements sont notamment restreints dans une limite de cinq kilomètres. Une attestation est obligatoire en cas de déplacement au-delà de cette limite. Tous les Guadeloupéens ne peuvent donc plus sortir sans une attestation dérogatoire justifiant une activité professionnelle, la consultation ou le besoin de soins urgents ainsi qu’un motif familial impérieux concernant des personnes vulnérables ou précaires ou gardes d’enfants.

Guadeloupe, France
La Guadeloupe

Par ailleurs, le 13 août dernier, tous les commerces « non indispensables » ont été contraints de fermer leurs portes. Le confinement n’a donc pas seulement été prolongé, mais durcit. Il est également interdit de piquer-niquer aux abords des mers et cours d’eau. Sur les plages, seule la présence « dynamique » est permise, dans le cadre de promenade, baignade ou activité sportive individuelle. Le préfet a toutefois prévenu qu’il pourrait les fermer dès ce week-end si cette mesure n’était pas respectée.

Une dégradation de la situation sanitaire

Ces nouvelles mesures adviennent tandis que la situation sanitaire en Guadeloupe ne cesse de se dégrader, et ce de manière inquiétante. La Guadeloupe enregistre « des taux d’incidence jamais connus nulle part sur le territoire de la République française » avec « presque 1 900 cas pour 100 000 habitants », a déclaré avec inquiétude le préfet de la Guadeloupe, Alexandre Rochatte

« L’épidémie devient catastrophique et la situation nous oblige à prendre maintenant des mesures extrêmement dures. »

Valérie Denux, directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS) de Guadeloupe

Le confinement en Guadeloupe, en bref

Malheureusement, depuis la propagation de variants, les pays du monde entier sont confrontés à nouveau à la question des mesures sanitaires. En Guadeloupe tout comme à La Réunion, les confinements mis en place ont été prolongés jusqu’en septembre afin de lutter au mieux contre la recrudescence des cas.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter toutes les actualités sur la France, l’hôtellerie de luxe, les voyages et le tourisme, ainsi que le tourisme durable.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.