Depuis l’annonce d’un nouveau confinement en Guadeloupe, plusieurs vacanciers cherchent à revenir dans l’Hexagone afin d’éviter d’avoir à se plier, encore une fois, à de strictes mesures sanitaires.

Des vacances qui tournent au cauchemar. Alors que plusieurs Français en quête d’exotisme ont quitté l’Hexagone afin de se retrouver sur des plages de sable blanc bordant des eaux cristallines, ceux-ci sont maintenant contraints de faire face à une réalité amère, alors qu’un énième confinement a été mis en place en Guadeloupe. Plusieurs Français se préparent donc à passer des vacances reconfinées, comme le rapporte franceinfo.

D’étonnantes vacances

Plus tôt cette semaine, dans une conférence de presse exceptionnelle devancée de près de 48 heures, Alexandre Rochatte, le préfet de la Guadeloupe, a annoncé la mise en place d’un nouveau confinement de trois semaines en Guadeloupe. Surprise. Cette nouvelle est tombée comme une bombe pour de nombreux vacanciers français s’étant envolés vers l’archipel quelques jours plus tôt afin d’y passer de reposantes vacances.

Guadeloupe, France
La Guadeloupe

Depuis le 4 août, les déplacements sont notamment restreints dans une limite de 10 kilomètres et une attestation est obligatoire en cas de déplacement au-delà de cette limite. Si tous les commerces « où le masque est porté » ainsi que les restaurants peuvent rester ouverts jusqu’à 20 heures, les bars et les salles de sport ont été contraints fermer leurs portes. Par ailleurs, il est maintenant interdit de piquer-niquer aux abords des mers et cours d’eau et, sur les plages, seule la présence « dynamique » est permise.

À la vue de ces nouvelles mesures contraignantes, bon nombre de Français cherchent maintenant à écourter leurs vacances en Guadeloupe. C’est entre autres le cas d’un groupe d’amis venus de Lyon qui, lorsqu’interrogés sur fancetvinfo, ont mentionné avoir décidé de rentrer une semaine plus tôt « à cause des mesures prises. »

La saison touristique menacée

L’industrie touristique de la Guadeloupe craint l’effondrement du secteur. Avec l’arrivée des nouvelles restrictions, les principaux acteurs de l’industrie craignent en effet une importante baisse de leurs activités.

En Martinique, la situation est similaire. Après que le préfet a annoncé un confinement de trois semaines le 28 juillet dernier, les annulations de touristes se multiplient. « On avait vraiment une très, très bonne fréquentation, on a terminé le mois de juillet avec 86 % d’occupation, mais au mois d’août […] ça commence à descendre », déplore Yves Jacquet, directeur de l’hôtel Bakoua. Les nombreuses mesures sanitaires mises en place inquiètent les vacanciers qui, plutôt que de vivre un énième confinement, préfèrent reporter leurs vacances à plus tard.

Cependant, comme la haute saison s’ouvre normalement en décembre, tout n’est toutefois pas perdu pour la Martinique. Le secteur touristique reste confiant et s’attend à une reprise dans les mois prochains.

Le confinement en Guadeloupe, en bref

Malheureusement, depuis la propagation de variants, les pays du monde entier sont confrontés à nouveau à la question des mesures sanitaires. En Guadeloupe, un nouveau confinement vient d’être imposé afin de lutter au mieux contre la recrudescence des cas. Plusieurs vacanciers se retrouvent donc aujourd’hui contraints de se plier à un énième confinement.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter toutes les actualités sur la France, l’hôtellerie de luxe, les voyages et le tourisme, ainsi que le tourisme durable.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.