Air France vient de s’engager à réduire les émissions de CO₂ de tous ses vols intérieurs de moitié d’ici 2024. 

Les promesses écologiques faites par Air France se dessinent peu à peu. Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, vient d’annoncer que la compagnie aérienne française devra considérablement réduire ses émissions de CO₂ au cours des quatre prochaines années. Air France a d’ailleurs déjà entamé des changements au sein de son organisation afin d’atteindre ces objectifs ambitieux.

Un objectif ambitieux ?

Récemment, Elisabeth Borne a annoncé que l’aide d’État de 7 milliard d’euros accordée à Air France ne venait pas « sans engagement écologique de la compagnie aérienne », sans toutefois annoncer d’objectifs concrets.

Avion Air France

Aujourd’hui, on en sait enfin plus sur l’engagement dont parlait la ministre. Air France s’est entre autres engagé à réduire 50 % de ses émissions de CO₂ sur tous ses vols intérieurs d’ici 2024.

« En échange du prêt garanti par l’Etat, Air France a pris des engagements très forts de réduire de 50 % les émissions de CO₂ de ses vols domestiques d’ici 2024, avec notamment une réduction drastique sur les trajets où l’on a une alternative ferroviaire en moins de 2 h 30 », a dit Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire.

Afin d’arriver à atteindre cet objectif ambitieux, Air France prévoit entre autres de réduire son programme de vols intérieurs.

Dès lors qu’une alternative ferroviaire de moins de 2 h 30 sera proposée aux voyageurs, la compagnie aérienne devra se limiter à un transfert vers un plus grand hub.

Le syndicats des pilotes d’Air France en rogne

Samedi dernier, le syndicat des pilotes d’Air France (SPAF) a mis en garde la compagnie aériennes sur la restructuration de son programme de vols internes et court-courriers.

« Le SPAF s’assurera de la cohérence des choix opérés dans le contexte actuel et s’opposera à tout démembrement ou transfert du réseau de la compagnie Air France », a prévenu le syndicat.

Il accuse entre autres Air France de profiter du contexte pour fermer des lignes domestiques peu rentables et de réduire l’activité de la filiale HOP! Air France, qui dessert ces lignes court-courriers.

L’engagement écologique d’Air France en bref

En janvier dernier, Air France s’était engagée à compenser les émissions de tous ses vols intérieurs. Par conséquent, il est à se demander si la nouvelle promesse de la compagnie aérienne concernant la réduction de ses émissions de 50 % est aussi favorable pour l’environnement qu’elle en a l’air. Est-ce que la compagnie aérienne s’engagera encore à compenser les 50 % de ses émissions restantes ? Rien n’a été mentionné à ce sujet. Après tout, compenser des émissions est une dépense additionnelle et, à l’heure actuelle, nous savons que les compagnies aériennes tentent aussi bien que mal d’éviter les sorties d’argent superflues.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous envoyer un email ou à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour vous aider.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.