Envie d’aller visiter les Dolomites ? La rédaction vous dévoile un itinéraire exclusif pour partir à la découverte de l’une des plus belles régions d’Italie.

Oubliez les Alpes françaises ! On file direction les Dolomites, pour un séjour aussi dépaysant que saisissant. Celles que Le Corbusier avait qualifiées comme étant « les plus belles architectures du monde » se succèdent comme un canevas de dentelle dans le nord de l’Italie, offrant des panoramas aussi vastes que saisissants. Déclaré patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, ce massif promet donc un véritable spectacle à ciel ouvert. La rédaction vous a concocté un itinéraire exclusif afin de vous permettre de visiter les Dolomites en trois jours, soit le temps d’un week-end prolongé. À vos marques, prêts.

Jour 1


En après-midi : arriver à l’hôtel

Envie d’un séjour où bien-être, quiétude et gastronomie dansent en harmonie dans un cadre des plus enchanteurs ? Une seule adresse : le Lefay Resort & Spa Dolomiti. Niché entre Alpes et Dolomites, dans un petit hameau de 700 habitants au nom parfois difficile à retenir — Madonna di Campiglio —, ce somptueux resort cinq étoiles promet une véritable parenthèse dans le temps. Là où se rejoignent sommets tantôt enneigés, tantôt luxuriants, cette maison intimiste, qui ne regroupe que 88 chambres, assure de purs moments de quiétude.

Lefay Resort & Spa Dolomiti
© Lefay Resort & Spa Dolomiti

On y pose ses valises pour 72 heures, pendant lesquelles on se laisse aller à une détente réellement méritée. L’hôtel, dont la sphère promet aux hôtes intimité et exclusivité, est le lieu idéal où faire une pause après avoir passé la journée en montagne. Le spa, qui s’étend sur plus de 5 000 mètres carrés, est un véritable éden. Le temps s’y arrête pour permettre à tous ceux qui s’y trouvent de vivre une véritable parenthèse. Saunas, piscines, vastes espaces de détente, programme d’activités exhaustif. Tout a été réfléchi de façon à élever la détente à un niveau hors classe. Attention. On pourrait ne plus vouloir en sortir pour les prochaines 72 heures, mais le programme est chargé…

C’est où ? Via Alpe di Grual, 16, 38086 Pinzolo TN, Italie.
C’est combien ? À partir de 450 euros par nuit.
Où réserver ? Sur suitespot Hôtels pour obtenir de multiples privilèges.

En soirée : se délecter d’une cuisine étoilée à bord d’une télécabine

Manger tout en contemplant sommets et montagnes défilés, c’est possible ? Eh bien, dans les Dolomites, rien n’est impossible. L’Office du tourisme de Madonna di Campiglio propose aux épicuriens de monter à bord de sa télécabine Pinzolo-Campiglio Express le temps d’un dîner panoramique étoilé.

Madonna di Campiglio
© Madonna di Campiglio

Installez-vous à une table joliment et spécialement aménagée et délectez-vous de saveurs italiennes tout en admirant maisons alpines, sommets flamboyants et verdoyants pâturages. Au menu ? En-cas, pâtes fraîches, poisson fraîchement pêché, et vins en accord. Une expérience qui promet ivresse des sens.

C’est où ? Télécabine Pinzolo-Campiglio Express.
C’est combien ? 450 euros.
Où réserver ? Sur le site de l’Office de tourisme.

Jour 2


En matinée : savourer le petit déjeuner à l’hôtel

Ce sont tous les appétits qui se régaleront au petit déjeuner du Lefay Resort & Spa Dolomiti. Dent salée ? Charcuterie, fromages, légumes et pains frais sont offerts sous format buffet. Il y a même un chef qui, de 7 h 30 à 11 h, prépare des œufs selon les désirs des hôtes. Tournés ou brouillés ? Quelles que soient vos envies, elles seront assouvies, et ce, gratuitement. Les dents sucrées ne sont pas pour autant oubliées. On y sert également des viennoiseries, des petits gâteaux, du yaourt et des fruits. Il y a même une machine à jus mise à disposition des hôtes, avec laquelle on peut réaliser un smoothie détox. N’y a-t-il pas meilleure façon de débuter une journée ?

C’est où ? Via Alpe di Grual, 16, 38086 Pinzolo TN, Italie.
C’est combien ? Gratuit lors d’une réservation avec suitespot Hôtels.

En journée : partir à la découverte des Dolomites de Brenta

Les Dolomites de Brenta s’élèvent au nord du lac de Garde et impressionnent de par leurs majestueux sommets. Elles abritent en effet huit sommets de plus de 3 000 mètres d’altitude, alors que plusieurs autres dépassent les 2 800 mètres. S’étendant sur 40 kilomètres de long et 12 kilomètres de large, elles sont délimitées par la Val di Sole, la Valle di Non, le lac Molveno et la chaîne de montagnes de Paganella. Au sud, elles sont délimitées par les Valli Giudicarie et à l’ouest par la Val Rendena.

Madonna di Campiglio dans les Dolomites
© Madonna di Campiglio

Appréciée des alpinistes, la région abrite plusieurs parcours de via ferrata, la plus célèbre et la plus populaire étant la Via della Bocchette. Mais pour ceux qui préfèrent la randonnée, la région ne manque pas de sentiers. Bien au contraire. Les nombreux sentiers rejoignent les refuges de montagne les plus célèbres (Rifugio Graffer, Rifugio Tuckett et Sella, Rifugio Brentei, Rifugio Alimonta, Rifugio Casinei, Rifugio XII Apostoli), au pied d’imposants sommets. Et on y casse la croute avec plaisir sur l’heure du déjeuner.

Madonna di Campiglio
© Madonna di Campiglio

En fonction de votre détermination, vous pouvez choisir de partir du fond de la vallée (plusieurs sentiers se trouvent tout près du Lefay Resort & Spa Dolomiti) ou directement en altitude, grâce aux télécabines qui permettent de surmonter aisément les grandes différences d’altitude.

En soirée : dîner intimiste au Stube Hermitage

Récompensé d’une étoile Michelin, le Stube Hermitage promet une expérience culinaire riche et inoubliable. Giovanni D’Alitta, chef étoilé, y prépare de véritables chefs-d’œuvre culinaires dans un cadre des plus enchanteurs. On s’y régale tout en contemplant les Dolomites, verre de vin à la main (car la cave contient à elle seule plus de 300 bouteilles de vin).

Madonna di Campiglio
© Stube Hermitage

À la carte est proposé salade yuzu, carpaccio de bœuf, risotto, ravioli, bavette de bœuf, gnocchi de polenta rôtie, champignons sauvages. Il n’y a pas de doute, dans ce restaurant romantique où le menu alpin donne aux hôtes un véritable goût de la montagne, l’Italie est à l’honneur.

C’est où ? Via Castelletto Inferiore, 69, 38086 Madonna di Campiglio TN, Italie.
C’est combien ? Un plat coûte entre 20 et 40 euros.
Où réserver ? Sur le site web du restaurant.

Pour encore plus d’intimité, on retourne au Lefay Resort & Spa Dolomiti et on n’hésite pas à commander du room-service.

Jour 3


En journée : explorer le parc naturel d’Adamello-Brenta

Connu pour sa nature sauvage, ses nombreux lacs et ses vues spectaculaires, le parc naturel d’Adamello-Brenta, prolongement des Dolomites, est composé de vallées parsemées de rivières et falaises abruptes. Loin de fortes affluences qui se pressent autour des grands lacs ou au nord de la région, il a su garder son authenticité et son charme vierge.

Madonna di Campiglio dans les Dolomites
© Madonna di Campiglio

Les sommets de l’Adamello et de la Presanella — avec leurs impressionnantes roches granitiques — et la Vedretta del Mandrone sont les véritables vedettes du spectacle. Mais le Val Genova, impressionnant défilé sauvage parcouru par un puissant torrent au cœur d’imposantes falaises de granit, vaut également le détour si vous avez envie de visiter les Dolomites.

Un peu plus au sud, un autre secret bien gardé : la Valle del Chiese. Avec des paysages à couper le souffle, notamment ceux du lac Idro, c’est dépaysement assuré. Que vous ayez envie de vous promener paisiblement ou encore de gravir des sentiers plus difficiles, vous aurez l’embarras du choix. Parmi les plus jolis sentiers, Malga Bissina, Diga di Bissina et Lago d’Idro.

Pour le déjeuner ? On demande à l’hôtel de nous préparer une boîte à lunch, dont on se délecte depuis la vallée, avec une vue à couper le souffle sur un panorama unique au monde.

En soirée : manger local au Grual

Après avoir passé une journée sur les montagnes, nul besoin de se déplacer trop loin pour se délecter. Le Lefay Resort & Spa Dolomite abrite également un restaurant étoilé, ouvert aux hôtes et voyageurs curieux. Inspiré par un bois enchanté, le Grual prend son nom de la montagne qui forme la toile de fond du restaurant et met en valeur les ingrédients du Trentin-Haut-Adige, provenant de fournisseurs biologiques et durables.

Grual au Lefay Resort & Spa Dolomiti
© Lefay Resort & Spa Dolomiti

Matteo Maenza, chef exécutif, a étudié les sentiers de montagne, créant deux impressionnants menus dégustation, composés de douze ou huit plats et répartis en trois altitudes différentes. La montagne, d’où proviennent le saumon et le cerf, le pâturage, d’où proviennent les fruits et les baies, ainsi que la vallée, d’où proviennent le poisson blanc, les sardines de lac, les pommes de terre et les radis.

Au menu ? Pesto d’herbes spontanées, corégone mariné, salade de tubercules, quenelles de navet rouge, ricotta fumée, omble chevalier et selle de chevreuil, pour ne nommer que ceux-là. On a l’eau à la bouche.

C’est où ? Via Alpe di Grual, 16, 38-86 Pinzolo TN, Italie.
C’est combien ? Entre 110 et 160 euros pour un menu dégustation.

Jour 4


En avant-midi : développer vos connaissances sur la flore des Dolomites

Vous en avez assez de la randonnée ? Pourquoi ne pas diversifier votre petit séjour dans les Dolomites avec une courte excursion en montagne afin de dénicher herbes sauvages, baies et mousses comestibles ?

Madonna di Campiglio
© Madonna di Campiglio

Organisée par l’Office de tourisme Madonna di Campiglio, ce circuit permet aux participants d’en apprendre davantage sur la flore — riche et précieuse — des Dolomites. Accompagnée de Noris Cunaccia, cueilleuse nomade pour qui la région n’a plus aucun secret, et de guides, vous cueillerez herbes et baies, avec lesquelles vous préparerez des plats à savourer une fois au refuge. Visiter les Dolomites n’aura jamais eu si bon goût.

C’est où ? Holiday House Prà de la Casa.
C’est combien ? 80 euros.
Où réserver ? Sur le site de l’Office de tourisme.

Visiter les Dolomites, en bref

Moins connues que les Alpes, les Dolomites n’en restent pas moins toutes aussi impressionnantes, voire plus encore. De par leurs nombreux sommets qui ne sont pas sans rappeler la dentelle de Valenciennes et leurs décors tantôt luxuriants, tantôt arides, elles fascinent et éblouissent nombreux voyageurs venus des quatre coins du monde pour assister à ce remarquable spectacle naturel, et ce, depuis des centaines d’années. Visiter les Dolomites, c’est en tomber amoureux dès le premier regard. Vous verrez.

Foire aux questions

Quel est le plus bel endroit des Dolomites ?   +

Les Dolomites de Brenta s’élèvent au nord du lac de Garde et impressionnent de par leurs majestueux sommets. Elles abritent en effet huit sommets de plus de 3 000 mètres d’altitude, alors que plusieurs autres dépassent les 2 800 mètres.

Comment se rendre dans les Dolomites ?   +

Il n’y a ni gare ni aéroport dans les Dolomites. Le plus facile pour s’y rendre est donc d’utiliser une voiture.

Où séjourner dans les Dolomites ?   +

Le Lefay Resort & Spa Dolomiti est l’un des plus beaux hôtels de luxe des Dolomites. Ayant ouvert ses portes en 2019 et comptant aujourd’hui cinq étoiles, cette intimiste maison est aussi luxueuse que chaleureuse.

Quelle sont les plus belles randonnées à visiter dans les Dolomites ?   +

Les Dolomites de Brenta ne manquent pas de sentiers. Bien au contraire. Les nombreux sentiers rejoignent les refuges de montagne les plus célèbres (Rifugio Graffer, Rifugio Tuckett et Sella, Rifugio Brentei, Rifugio Alimonta, Rifugio Casinei, Rifugio XII Apostoli), au pied d’imposants sommets.

Auteur

Membre de la rédaction depuis janvier 2020, Vicky Moreau est aujourd'hui directrice des contenus. Originaire de Montréal, mais ayant vécu en France et en Belgique pendant de nombreuses années, la francophonie et les voyages n'ont plus aucun secret pour elle.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.