Voyager en couple, en famille ou entre amis ? Là est la question que se posent de multiples voyageurs avant le grand départ. Aujourd’hui, laissez-moi vous chanter les louanges d’un voyage en solo.

Je me souviens encore de ce que j’ai ressenti avant mon premier voyage en solo. J’étais à l’aéroport Montréal-Trudeau, pourvue d’un sac plus lourd que le plomb. Je partais voir l’Europe, contrée aussi lointaine qu’accessible pour la jeune Canadienne que j’étais à l’époque. Mon cœur battait à tout rompre. Les idées noires me dévoraient la tête alors que je me maudissais d’avoir pris la décision de partir seule. « Il n’est pas trop tard pour rebrousser chemin », me martelait mon angoisse. Mais malgré ce murmure grondant, je mis un pied devant l’autre et entrai dans l’avion, direction Bruxelles… Aujourd’hui, près de dix ans plus tard, je voyage en solo chaque année. Je mentirais si je disais que je ne ressens plus aucune inquiétude alors que j’attends seule à l’aéroport, mais le bonheur que j’en retire en vaut largement le coup.

Une solitude réinventée

Comme une envie de pizza ? Pourquoi pas. Plage ou montagne ? La question ne se pose pas. Lorsque l’on voyage en solo, nul besoin de se soucier du désir d’un quelconque partenaire. Nos envies passent avant tout. Et quelle est la dernière fois où vous avez vraiment pu mettre vos envies avant ceux des autres ? Partir quelques jours — sans enfant, sans mari et sans amis — est la meilleure façon de revenir à soi, de se retrouver après s’être perdue. On arrive enfin à entendre le silence… Ou le tumulte de nos pensées, c’est selon.

Mais que faire ? Et où aller ? C’est là que ça devient intéressant. Avoir une infinité de choix, ça peut être réconfortant… Tout comme ça peut être angoissant. En réalité, j’adore. J’adore savoir que je peux voguer au gré de mes envies et que je n’aurai besoin de me plier aux rêves et désirs de personne. Car n’y a-t-il pas plus difficile que de choisir destination idéale en groupe ?

Albanie
Lac Koman, en Albanie

Bien entendu, toute femme qui voyage seule doit savoir prendre des précautions lorsque vient le temps de décider là où aller. Les femmes y sont-elles accueillies ? Y a-t-il un danger quelconque ? Ces questions valent la peine d’être posées, car un voyageur averti en vaut deux. Mais elles sont également à prendre avec des pincettes. Il y a quelques années, alors que j’envisageais de partir en Albanie, de nombreuses voix se sont élevées pour tenter de me déconseiller de m’y rendre, sous prétexte que le pays était dangereux. Mais après avoir pesé le pour et le contre, j’ai finalement fait à ma tête et mis le cap sur le pays des aigles. Et à ce jour, il s’agit de l’un de mes souvenirs de voyage les plus précieux. Les Albanais sont des gens extrêmement accueillants… Autant que magnifique et varié est leur pays !

Il faut dire que je n’ai jamais vraiment été à part. Car nous ne sommes jamais vraiment seuls lorsque l’on voyage… Seul. Vous verrez. Quand on voyage en groupe, les étrangers restent plus souvent réservés à l’idée de venir se présenter. Mais quand on voyage en solo, en l’occurrence, et que l’on répond « Je suis seul » lorsque l’on nous demande si l’on veut une table pour deux, les étrangers se montrent beaucoup plus loquaces. Et comme on n’a personne à qui se raccrocher, on est nous-mêmes souvent plus ouverts aux rencontres insolites.

Où rester ?

Je ne mentirai pas. Lors de mes derniers voyages en solo, il m’est arrivé de séjourner en Airbnb. Mais à la vue des derniers événements, je me suis promis de ne plus jamais séjourner en location touristique saisonnière. Où dormir, alors ? La réponse est simple : en hôtel. Et si vous êtes comme moi et préférez mettre le cap sur des destinations éloignées plutôt que des métropoles, c’est hôtel spa. Rien de mieux que de partir quelques jours dans un luxueux hôtel où le bien-être est au cœur de tout. Parcourez les cartes de soin de l’hôtel, prenez un bouquin et allez vous installer bien confortablement près de la piscine ou de l’espace spa. Vous reviendrez à la maison reposée, la tête pleine de jolies pensées.

Que ce soit au Lefay Resort & Spa Dolomiti, en Italie, ou au Domaine de Manville, en Provence, nombreux sont les hôtels offrant un programme bien-être aussi complet que varié. Où mettrez-vous le cap ?

Auteur

Membre de la rédaction depuis janvier 2020, Vicky Moreau est aujourd'hui directrice des contenus. Originaire de Montréal, mais ayant vécu en France et en Belgique pendant de nombreuses années, la francophonie et les voyages n'ont plus aucun secret pour elle.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

  • Ah non c’est trop triste de voyager seul. Pas de personne à qui confier ses émotions, ses coups de coeur, ses admirations esthétiques. Et quand on est au restaurant, personne en face avec qui partager son repas. Pour ma part, je voyagerais bien avec Moritz Lindner, il a de très beaux yeux et il est méga-chou.

Afficher tous les commentaires (1)