Avec l’annonce précipitée d’une fermeture des frontières entre le Maroc et la France, de très nombreux ressortissants sont toujours bloqués au Maroc et doivent être rapatriés par la France.

Le 30 mars 2021, le Maroc a annoncé la fermeture des frontières et l’arrêt imminent des liaisons aériennes avec la France. La mesure a surpris de nombreux français déjà présents sur le territoire marocain qui sont progressivement encore rapatriés en France avec des vols spéciaux. Le journal web l’Écho touristique décrit dans un article récent les complications parfois absurdes que cela a entrainé.

Des ressortissants bloqués au Maroc

Depuis le 30 mars et au moins pour un mois, le Maroc a brutalement stoppé ses liaisons avec la France, comme il l’avait déjà fait avec 30 autres pays, dont l’Allemagne.

Si certains touristes ou voyageurs d’affaires se sont précipités dès l’annonce et juste avant sa mise en application dans les derniers avions et ferries, certains n’ont pas pu s’envoler vers la France à temps. Ces derniers sont ainsi pour certains encore au Maroc, attendant la possibilité légale d’un retour, ou d’un accord avec le Maroc. Les Français dans cette aventure burlesque sont accompagnés de leurs voisins espagnols habitués à se rendre aisément au Maroc.

Marrakech, au Maroc

De cette manière, il y aurait près de 4000 ressortissants français sur le territoire marocain selon les autorités françaises. Les ambassades de France et d’Espagne sont ainsi sur le qui vive, à la recherche de solutions afin de rapatrier les ressortissants le souhaitant ou n’ayant pas le choix pour des raisons professionnelles ou familiales notamment. Le problème étant que ces situations s’étudient au cas par cas et cela rallonge toujours davantage les délais de retour.

Des vols et ferries spéciaux autorisés

Pourtant, des solutions sont mises en place afin de permettre le retour vers l’Espace Schengen. L’ambassade de France au Maroc, communiquant via son compte Twitter notamment, affirme ainsi rechercher des moyens de transport. De cette manière, un ferry sera affrété dès le 10 avril avec comme destination Marseille, de l’autre côté de la Méditerranée. L’ambassade a en outre mis en place un formulaire qui permet de prendre contact avec la compagnie autorisée à réaliser ce trajet au plus vite.

Les échanges diplomatiques ont de la même manière permis à l’Espagne de mettre en place des vols spéciaux entre Tanger et Madrid, avec la compagnie Algeciras, permettant ainsi à près de 800 passagers de retrouver les terres espagnoles.

Ces situations parfois incongrues de nombreux français dans l’incapacité de rentrer en France avait déjà eu lieu l’an dernier et il est étonnant que les mesures prises par le Maroc cette année réitère les mêmes quiproquos diplomatiques entre deux pays, pourtant proches et habitués aux échanges nombreux.

Le Maroc, destination prisée mais fermée

De cette manière, plus question de partir au Maroc afin d’explorer les hautes montagnes de l’Atlas ou d’admirer les mille routes tortueuses de la vallée des roses. Les touristes n’y sont plus acceptés, les compagnies aériennes ne sont plus autorisées à lier la France et le Maroc, au moins jusqu’au 30 avril. Ainsi, le ministère des Affaires étrangères français rappelle sur son site internet les mesures en vigueur et conseille de reporter tout projet de déplacement vers le Maroc jusqu’à nouvel ordre.

« Les Français en difficulté sont invités à prendre l’attache du consulat général de France le plus près de leur lieu de séjour (les numéros de téléphone figurent sur les conseils aux voyageurs pour le Maroc ).
Il leur est également recommandé de contacter leur compagnie d’assurance ou d’assistance afin de vérifier la validité au Maroc, et le cas échéant, l’étendue de la couverture médicale souscrite, notamment en matière d’hospitalisation et de rapatriement. »

Site internet du Ministère des Affaires étrangères

Avant la pandémie, et depuis de nombreuses années maintenant, le Maroc était l’une des destinations touristiques les plus populaires auprès des Français, ou du moins en grande croissance.

Le Maroc a déclaré l’état d’urgence sanitaire en mars dernier, fermant ses frontières, si bien que les amateurs du pays, tout comme les personnes s’y déplaçant pour des raisons professionnelles, doivent encore attendre l’assouplissement de ces mesures afin d’espérer que les échanges reprennent réellement.

Des voyageurs encore bloqués au Maroc, en bref

Le Maroc, le 30 mars dernier, a de manière précipitée fermé à nouveau ses frontières avec la France. Déjà l’an dernier une situation semblable avait posé de lourds problèmes aux ressortissants français impréparés à cette situation. Des vols et ferries avaient finalement pu être mis en place afin d’effectuer un rapatriement, comme c’est le cas encore aujourd’hui, mais il est étonnant d’assister une fois de plus à ces impréparations diplomatiques que provoque encore une fois la crise de la Covid-19.

Auteur

Toujours à la recherche d'improbables nouvelles destinations, Camille partage son temps entre les études et les voyages autour de l'Europe et du monde. Chez suitespot, elle fait de votre écran une première fenêtre vers les destinations à venir et vous aide à planifier votre aventure prochaine.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.