Les différents pays européens discutent de la possibilité d’introduire un passeport vaccinal afin de permettre des déplacements sans restriction au sein de l’UE.

Lors du Conseil européen consacré à la crise sanitaire ayant eu lieu le 21 janvier dernier, les différents pays européens ont abordé la question du passeport vaccinal. Alors que certains pays sont d’accord, d’autres sont particulièrement réticents. L’Union européenne (UE) imposera-t-elle un passeport vaccinal ? Une vue d’ensemble.

Le passeport vaccinal permettrait aux voyageurs de se déplacer librement

Depuis un certain temps, de nombreux pays à travers le monde débattent de l’introduction d’un passeport vaccinal, et pas seulement en France. Le sujet est d’ailleurs controversé au sein même de l’Union européenne.

« Nous pensons que le moment est venu de faire reconnaître les passeports vaccinaux dans toute l’Union européenne, et même au-delà de l’Union européenne. »

Margaritis Schinas, vice-présidente de la Commission européenne

Lors du dernier Conseil européen consacré à la crise sanitaire, de nombreux États se sont prononcés sur la question, mais il semble qu’il soit encore trop tôt pour qu’une décision soit prise.

Vaccin pour le coronavirus

Toutefois, certains pays ont témoigné leur soutien à ce concept. La Grèce, un pays qui dépend fortement du tourisme, a entre autres exprimé son point de vue sur l’implantation d’un tel passeport. Le gouvernement grec tente donc aussi bien que mal de convaincre les autres États membres de l’UE d’introduire un passeport vaccinal afin de lever les restrictions de voyage pour les personnes vaccinées. La Belgique, le Danemark, l’Estonie, l’Islande, l’Espagne et la Hongrie ont également fait part de leur soutien, malgré des préoccupations relatives à la protection des données.

Que pensent les compagnies aériennes ?

Les compagnies aériennes se penchent également sur cette question depuis un certain temps. Certaines compagnies aériennes ont d’ailleurs déjà annoncé être en faveur du passeport vaccinal. La compagnie aérienne australienne Qantas a entre autres déjà annoncé qu’elle n’autoriserait que les passagers vaccinés à bord des vols internationaux. Cependant, Lufthansa, la plus grande compagnie aérienne européenne, a déjà rejeté l’idée d’exiger la présentation d’un passeport vaccinal pour voyager.

D’autres compagnies aériennes sont également en avance sur les projets de la Commission européenne. American Airlines, par exemple, a récemment annoncé l’introduction d’un passeport santé. Les passagers se rendant aux États-Unis devront par conséquent télécharger les résultats de leur test de dépistage et les autres documents requis dans une application avant de monter à bord d’un avion en direction des États-Unis. Etihad Airways et Emirates poursuivent également des plans similaires.

Développements à l’intérieur et à l’extérieur de l’UE

La Commission européenne est principalement responsable du contrôle de la mise en œuvre de la législation au sein de l’UE. En conséquence, la Commission est actuellement en pourparlers initiaux avec les dirigeants des États membres.

Le Royaume-Uni, en revanche, a déjà indiqué qu’il n’envisageait pas d’introduire un tel passeport vaccinal. Le ministère de la Santé s’est dit préoccupé par le fait que la propagation du coronavirus des passagers vaccinés aux passagers non vaccinés n’est toujours pas claire.

Le passeport vaccinal en Europe en bref

Il est difficile de tirer une conclusion définitive sur cette question. Les projets de la Commission européenne ont peu progressé : seuls quelques pays demandent déjà l’introduction du passeport vaccinal. Les compagnies aériennes, quant à elles, envisagent toutefois déjà l’introduction de leur propre passeport santé. Il semble que les projets de celles-ci soient plus avancés et, surtout, plus concrets.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletter. Chaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Il n'était âgé que de trois ans lorsqu'Alex est monté dans un avion pour la première fois. Et depuis, il n'a jamais cessé de regarder le monde depuis un hublot. Avec le temps, son amour pour l'industrie aéronautique n'a fait que croître. Tout comme ses connaissances sur le sujet.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.