Bien que les touristes soient à nouveau autorisés à se rendre en Thaïlande dans le cadre des projets Phuket Sandbox et Samui Plus, l’industrie hôtelière locale bat de l’aile.

Destination de rêve : la Thaïlande. Aucun pays d’Asie du Sud-Est n’est aussi populaire auprès des voyageurs que la Thaïlande. Lorsqu’il y a quelques semaines, le gouvernement thaïlandais a annoncé la réouverture partielle des frontières avec les projets Phuket Sandbox et Samui Plus, beaucoup se sont réjouis. Néanmoins, le nombre de touristes ayant franchi les frontières de la Thaïlande au cours des derniers mois est resté inférieur aux attentes des autorités. Plus de la moitié des hôtels thaïlandais envisagent aujourd’hui de fermer temporairement leurs portes.

Les salaires et les coûts doivent être réduits

L’économie de la Thaïlande repose en grande partie sur le tourisme. Il n’est donc pas surprenant que le pays ait travaillé très tôt à la restauration du tourisme international. En instaurant des projets pilotes visant à attirer un maximum de touristes, tels que le Phuket Sandbox et Samui Plus, la Thaïlande espérait la reprise de l’industrie touristique locale. À ce jour, le nombre de touristes reste toutefois toujours nettement inférieur à ce que s’attendaient les autorités.

Une enquête menée par une association hôtelière thaïlandaise auprès de 234 hôtels de Phuket a révélé que la plupart des hôtels ont des taux d’occupation de seulement 15 %. Comme la situation ne peut être maintenue trop longtemps, les hôteliers tentent de réduire les coûts. Environ deux tiers d’entre eux souhaitent maintenant réduire les salaires et les autres coûts connexes afin de survivre aux prochains mois, jusqu’à ce que le tourisme international se rétablisse. Ce qui est particulièrement inquiétant, c’est que 65 % des hôteliers interrogés ont déclaré que leurs ressources financières ne seraient suffisantes que pour environ trois mois. Leur crainte d’avoir à fermer leurs portes ne cesse donc de croître.

Phuket, en Thaïlande

Beaucoup d’espoir est désormais placé dans les éventuels plans de réouverture des frontières de la Thaïlande. Récemment, les autorités thaïlandaises ont laissé sous-entendre que d’autres régions du pays pourraient se rouvrir au tourisme dès le mois d’octobre, soit juste à temps pour le début de la saison haute.

La fermeture des hôtels en Thaïlande, en bref

Si les choses s’améliorent lentement en Thaïlande en raison de la réouverture partielle des frontières, la situation est encore tendue pour l’industrie touristique nationale, car le tourisme international est toujours touché par les interdictions d’entrée et les strictes mesures sanitaires mises en place par les différents gouvernements. L’économie de la Thaïlande dépend malheureusement fortement de la présence des touristes étrangers.

Auteur

Anna est rarement au même endroit pendant plus de quelques jours. Qu'il soit court ou long, il y a toujours un voyage d'inscrit à son calendrier. Après avoir étudié le tourisme, elle a pu faire de sa passion son métier et vous partage aujourd'hui ses expériences et ses conseils sur suitespot.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.