Des réglementations d’entrée plus strictes ont récemment été mis en place en Angleterre. Mais désormais, les séjours touristiques sont également interdits dans tout le Royaume-Uni.

La nouvelle souche du coronavirus hautement infectieuse continue de provoquer des agitations majeures, en particulier au Royaume-Uni. Malgré le confinement national, le nombre d’infections continue de croître considérablement au Royaume-Uni. Les hôpitaux atteignent maintenant les limites de leur capacité. Le système de santé est au bord de l’effondrement. L’Angleterre a récemment réagi à la situation en durcissant ses conditions d’entrée, mais le Royaume-Uni va plus loin en interdisant toutes les entrées touristiques avec effet immédiat. Les frontières du Royaume-Uni sont donc à nouveau fermées.

Confinement jusqu’ici infructueux

La pandémie frappe le Royaume-Uni à nouveau. Le pays enregistre chaque jour de nouveaux records d’infections. Rien qu’à Londres, la situation est catastrophique, avec une incidence sur sept jours de plus de 1 000 pour 100 000 habitants. Le nombre de morts continue également d’augmenter rapidement.

En imposant un nouveau confinement, le Premier ministre Boris Johnson a tenté de ralentir la propagation du coronavirus, mais sans succès jusqu’à présent. Alors les résidents ne sont actuellement autorisés à quitter leur domicile que pour des raisons urgentes, comme un rendez-vous chez le médecin ou pour se rendre au travail, les chiffres des infections au Royaume-Uni continuent de tourner autour de 50 000 nouvelles infections par jour. Les experts avertissent déjà d’un effondrement complet du système de santé en raison de la surcharge des hôpitaux dans le pays.

C’est pourquoi le gouvernement britannique resserre une fois de plus les restrictions d’entrée et annonce la fermeture des frontières du Royaume-Uni.

En outre, une exigence supplémentaire de test PCR pour tous les voyages essentiels devrait entrer en vigueur vendredi, le 15 janvier, et s’appliquera aux voyageurs de tous les pays, sauf de l’Irlande.

Selon le ministère des Affaires étrangères, un test négatif sera alors obligatoire pour entrer au pays. Celui-ci ne devra pas dépasser 72 heures à partir du moment de l’entrée par voie terrestre, aérienne ou maritime. Jusqu’à présent, les enfants de moins de onze ans sont la seule exception au test obligatoire. D’autres détails, tels que le type du test, seront certainement annoncés par le gouvernement dans les prochains jours.

Tests et quarantaines

Outre l’interdiction d’entrée et l’obligation de tests, une obligation de quarantaine supplémentaire sera imposée à ceux qui entrent dans le pays en provenance de France. En conséquence, tous les citoyens français doivent subir une quarantaine obligatoire de dix jours à leur entrée, qui ne peut être écourté qu’en Angleterre avec un résultat négatif supplémentaire d’un test après cinq jours.

Le test ne peut également qu’être effectué dans un laboratoire agréé par le gouvernement du Royaume-Uni. Le coût du test doit être supporté indépendamment et peut aller de 80 à 300 £ par test. En outre, tous les passagers entrant dans le pays doivent remplir la déclaration d’entrée électronique, qui a été introduite l’année dernière.

London-GB

Le Royaume-Uni est confrontée à un énorme défi en raison de la situation sanitaire catastrophique. La surcharge des hôpitaux et de l’ensemble du système de santé est une préoccupation majeure pour la population du pays. Mais il y a encore de l’espoir : la campagne de vaccination à grande échelle.

Depuis vendredi dernier, trois vaccins sont maintenant agréés. Grâce aux nouvelles capacités offertes par les vaccins de Biontech/Pfizer, d’Oxford/Astrazeneca et de Moderna, le gouvernement prévoit et espère offrir une vaccination à 15 millions de Britanniques d’ici la mi-février.

La fermeture des frontières du Royaume-Uni en bref

La nouvelle souche du coronavirus découverte au Royaume-Uni continue de provoquer de grandes agitations. Malgré le confinement, le nombre de nouvelles infections quotidiennes reste à un niveau record et les hôpitaux atteignent leurs limites. Pour cette raison, le gouvernement britannique renforce les restrictions à l’entrée et annonce fermer les frontières du Royaume-Uni. Les espoirs reposent principalement sur une campagne de vaccination à grande échelle.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletter. Chaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Depuis que Karolin a sauté dans un avion pour la première fois, son enthousiasme pour les voyages et la découverte de nouveaux pays ainsi que sa passion pour la francophonie n'ont cessé de croître chaque jour.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.