La plus grande compagnie aérienne australienne, Qantas, maintient son projet ultra-long-courrier Sunrise et prévoit la reprise de ses vols internationaux.

L’Australie a procédé à des ajustements rapides et radicaux des conditions d’entrée lorsque la Covid-19 a été déclarée pandémique. Les voyages internationaux à destination et en provenance d’Australie ont ensuite été sévèrement limités. Malgré cela, Qantas est optimiste et s’en tient à ses plans pour reprendre son projet Sunrise et d’autres vols internationaux d’ici la fin de 2021, comme le rapporte le média spécialisé Simple Flying. Alors que le projet Sunrise devrait être lancé plus tard dans l’année, les vols internationaux devraient reprendre d’ici la fin du mois d’octobre. Les progrès actuels de l’Australie en matière de vaccination ne devraient pas faire obstacle.

Le projet Sunrise arrive

Le projet Sunrise de la compagnie aérienne australienne Qantas, un vol ultra long-courrier, a malheureusement dû être suspendu en raison de la pandémie. Néanmoins, la compagnie aérienne australienne a rapidement fait savoir que le projet ultra-long-courrier aura un avenir chez Qantas.

Selon les plans, la compagnie aérienne souhaite reprendre le projet d’ici la fin de 2021 si possible, mais au plus tard dans les douze prochains mois, et le rendre pleinement opérationnel. Après la pandémie, Alan Joyce pense devoir anticiper une demande encore plus forte pour des vols directs de Sydney vers Londres, Paris et New York.

« Je pense qu’il s’agit d’une excellente stratégie pour le nouvel environnement post-Covid et d’un sujet qui continue de nous enthousiasmer. Ce que nous devons faire, c’est créer le bon environnement. »

Alan Joyce, PDG de Qantas

Le patron de Qantas s’attend aussi à ce que les passagers veuillent éviter les vols en correspondance pour minimiser les contacts et éviter de traverser des zones à risque. Mais même avant la pandémie, les chiffres donnaient déjà raison au patron de Qantas. La plus longue liaison du réseau Qantas entre Perth et Londres Heathrow était également la plus rentable.

Reprise du trafic aérien international

Qantas a prévu de reprendre ses vols internationaux au plus tard à la fin du mois d’octobre 2021. La date de l’automne a été choisie, car la compagnie continue de supposer qu’elle coïncidera avec l’avancement de la vaccination nationale contre la Covid-19 en Australie, et ce même si la tendance actuelle ne confirme pas nécessairement cette hypothèse. En début de semaine, le gouvernement australien a d’abord dû revoir l’objectif de vaccination et adapter la campagne.

Qantas

Qantas et de nombreuses autres compagnies aériennes ont appris entre-temps que beaucoup de choses peuvent changer au cours des cinq mois restants. En effet, presque 22 des 25 liaisons internationales (dont Los Angeles, Johannesburg et Londres) reprendront au plus tard le 31 octobre. Pendant ce temps, Jetstar, filiale de Qantas, reprendra l’ensemble de ses 13 liaisons, y compris les vols vers Bangkok, Séoul et Tokyo. Il y aura toutefois moins d’avions sur chacune de ces liaisons.

En attendant, le corridor de voyage entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande permet au moins les voyages entre les deux pays. Cette nouvelle mesures a permis au secteur de connaître une augmentation des réservations de plus de 1 500 %.

Les plans actuels de Qantas, en bref

La pandémie et les progrès actuels de la vaccination en Australie ne semblent pas outre mesure affecter les ambitieux projets de Qantas. La compagnie aérienne maintient ses plans de reprise. Ce faisant, la compagnie aérienne souligne une fois de plus ses intentions, indépendamment des évènements actuels.

Auteur

Il n'était âgé que de trois ans lorsqu'Alex est monté dans un avion pour la première fois. Et depuis, il n'a jamais cessé de regarder le monde depuis un hublot. Avec le temps, son amour pour l'industrie aéronautique n'a fait que croître. Tout comme ses connaissances sur le sujet.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.