Plus de 30 % des pilotes de toutes les compagnies aériennes commerciales au Pakistan auraient falsifié des licences, selon le ministre de l’Aviation du pays.

Cette révélation fait suite à un nouveau rapport sur le crash de l’avion de Pakistan International Airlines qui a fait 97 morts près de Karachi. Selon le rapport, ce serait une erreur de pilotage qui aurait causé le crash. Suite à cette découverte, 262 des 860 pilotes professionnels du pays ont été interdits de vol en raison des licences illégales.

Plus de 30 % des pilotes commerciaux au Pakistan ont de fausses licences

Plus de 30 % des pilotes civils commerciaux au Pakistan ont de fausses licences et ne sont pas pleinement qualifiés pour piloter des avions de passagers, a déclaré mercredi dernier le ministère de l’Aviation du pays.

Cette révélation choquante a eu lieu dans le cadre de l’enquête sur le crash d’un avion de la Pakistan International Airlines (PIA) en mai. Le vol PIA 8303 s’est écrasé près de l’aéroport international de Jinnah à Karachi, tuant 97 personnes.

Pakistan International AirlinesDans un discours à l’Assemblée nationale du Pakistan, le ministre de l’Aviation Ghulam Sarwar Khan a déclaré que 262 des 860 pilotes actifs « n’ont pas passé l’examen eux-mêmes ». Les pilotes en question auraient payé d’autres personnes pour passer l’examen à leur place.

La PIA a depuis émis une interdiction de vol à tous les pilotes ayant des licences illégales. « La PIA reconnaît que les licences contrefaites ne sont pas seulement un problème de la PIA, mais qu’elles se répandent dans toute l’industrie aéronautique pakistanaise, » a déclaré le porte-parole de la compagnie aérienne, Abdullah Khan, à la chaîne d’information CNN.

Les pilotes auraient ignoré les avertissements des contrôleurs

Cette révélation s’est accompagnée d’un rapport préliminaire annonçant les résultats de l’enquête sur le crash. Les deux pilotes auraient ignoré à plusieurs reprises les avertissements des contrôleurs aériens pendant les parties sensibles de la procédure d’atterrissage.

Par conséquent, les pilotes n’auraient pas sorti le train d’atterrissage correctement et les moteurs de l’avion auraient touché la surface de la piste, provoquant ainsi des étincelles.

Les pilotes auraient essayé de reprendre l’air, mais les moteurs endommagés auraient lâché et causé l’accident.

La situation de l’aviation pakistanaise en bref

Après le crash dévastateur de l’Airbus A320 de la Pakistan International Airlines près de Karachis, il est effrayant de voir combien de pilotes professionnels du pays ont falsifié des licences. À la suite de la divulgation de ces informations, il ne serait pas surprenant que l’Union européenne interdise les avions de la PIA à voler sur le continent, ce qui risque de fortement nuire au développement du Pakistan.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.