Le gouvernement du Portugal a annoncé la renationalisation de la compagnie aérienne TAP Air Portugal pour éviter sa faillite, en augmentant la participation de l’État de 50 à 72,5 %.

Afin de sauver TAP Air Portugal de la faillite, le gouvernement portugais a annoncé la semaine dernière augmenter de manière significative sa participation dans la compagnie aérienne en difficulté. Il détiendra ainsi près des trois quarts de la compagnie aérienne, après que l’entrepreneur brésilien-américain David Neeleman ait annoncé son retrait.

Le gouvernement augmente sa participation

Selon les rapports du journal portugais Expresso, le gouvernement portugais augmente sa participation dans la compagnie aérienne de 22,5 %. Il détiendra donc un total de 72,5 % des parts de la compagnie aérienne.

TAP Air Portugal

Cette annonce survient après que David Neeleman ait annoncé abandonner ses parts dans TAP Air Portugal. Ce dernier détenait une participation de 45 % dans la compagnie aérienne.

À l’époque, la part du gouvernement était de 50 %, tandis que les employés possédaient les 5 % restants. À partir de maintenant, Humberto Pedrosa détiendra toujours 22,5 % des parts de la compagnie aérienne et les salariés du groupe conserveront leurs 5 %

Le prêt du gouvernement était lié à l’augmentation de sa participation

Expresso rapporte également que David Neeleman aurait déjà vendu sa participation dans la société pour 55 millions d’euros, qui ont été versés par le gouvernement.

Toutefois, son engagement auprès de TAP Air Portugal n’est pas encore terminé. Neeleman continuera à bénéficier de 7,5 % d’intérêts sur ses obligations après avoir refusé de les convertir en actions. Ce n’est qu’après la date d’échéance que Neeleman cessera d’être partie prenante et que son investissement lui sera remboursé.

À la suite de ce nouvel accord, la situation financière de TAP Air Portugal est susceptible de changer. La compagnie aérienne va maintenant recevoir le prêt de l’État de 1,2 milliard d’euros, qui a été approuvé par la Commission européenne le 10 juin.

Malgré l’approbation du prêt, la compagnie aérienne n’avait encore rien vu de l’argent. Le gouvernement voulait augmenter sa participation avant que l’argent ne soit versé. Maintenant que cette question a été réglée, TAP Air Portugal peut utiliser les fonds pour lutter contre ses problèmes financiers.

La nationalisation de Tap Air Portugal en bref

Le Portugal a décidé de nationaliser la compagnie aérienne portugaise et de lui verser un prêt important pour garantir son avenir. Il reste à voir dans quelle mesure la participation de l’État affectera les activités de la compagnie aérienne.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.