En raison d’un taux d’incidence quatre fois supérieur à la moyenne nationale, le préfet de Haute-Corse annonce réinstaurer certaines mesures sanitaires.

La situation sanitaire en Haute-Corse se veut de plus en plus inquiétante. Afin de tenter de contenir une quatrième vague maintenant indiscutable, le préfet du département vient d’annoncer un resserrement d’étau. Le port du masque est notamment à nouveau obligatoire en extérieur et les bars et restaurants seront contraints de fermer à minuit à, comme l’a récemment annoncé le préfet dans un communiqué de presse officiel. Une vue d’ensemble.

Un taux d’incidence quatre fois supérieur à la moyenne nationale

En Haute-Corse, les chiffres sont inquiétants. Le variant Delta, dont une des caractéristiques est le taux élevé de contagiosité, a fortement progressé. Ainsi, le 26 juillet dernier, le taux d’incidence était de 699 pour 100 000 habitants, soit un chiffre bien au-delà de la moyenne nationale. En France, celui-ci est de 166.

Bastia, en Haute-Corse

Dans ces conditions sanitaires, le préfet de Haute-Corse a décidé notamment de renforcer les mesures sanitaires sur place. Ainsi, depuis le 26 juillet, les concerts à l’intérieur des bars et restaurants sont interdits, les rassemblements de plus de dix personnes sur les plages et dans les espaces naturels sont interdits après 21 h et le port du masque est à nouveau obligatoire dans les espaces denses à Bastia, Corte, Calvi, Ile Rousse, Calenzana et St Florent, notamment.

Enfin, après une première réévaluation de la situation sanitaire ce week-end, les bars et restaurants pourraient être amenés à fermer à minuit à compter du 1er août.

Quelles sont les conditions d’entrée pour se rendre en Corse ?

Depuis le 9 juin, soit lors de la réouverture des frontières de la France, tous les voyageurs vaccinés en provenance de l’Hexagone sont exemptés de l’obligation de présenter un test PCR négatif pour se rendre en Corse. Ils n’ont qu’à présenter leur passe sanitaire afin d’être en mesure de monter à bord d’un avion ou d’un ferry en direction de l’Île de Beauté.

Les voyageurs non vaccinés, quant à eux, sont encore contraints de se plier à certaines restrictions afin de se rendre en Corse. En effet, avant d’arriver en Corse, les voyageurs non vaccinés doivent remplir un formulaire dans lequel ils certifient sur l’honneur ne présenter aucun symptôme et ne pas avoir été en contact avec un cas confirmé dans les quatorze jours précédant le voyage ainsi que le résultat négatif d’un test RT-PCR réalisé moins de 72 heures avant le voyage ou antigénique réalisé moins de 48 heures avant le voyage.

Quant aux personnes ayant déjà testé positif à la Covid-19, elles n’ont qu’à présenter un test positif obtenu « entre deux semaines et six mois » avant le départ, « puisqu’on considère qu’elles sont immunisées. »

Le durcissement des mesures en Haute-Corse, en bref

En raison d’une situation sanitaire inquiétante, la préfecture de Haute-Corse a décidé d’imposer de nouvelles restrictions. Ces nouvelles mesures sanitaires viennent en complément de l’obligation de présenter le passe sanitaire depuis le 21 juillet dans les établissements qui accueillent plus de 50 personnes. Des contrôles seront réalisés par les forces de l’ordre sur le respect de ces mesures. « Une première phase de pédagogie permettra la bonne appropriation par chacun du cadre en vigueur avant d’éventuelles sanctions si des manquements sont constatés », a rappelé la préfecture. Il convient donc à chacun d’être attentif.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.