Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis demande à l’UE de considérer que seules les personnes de plus de 60 ans ayant reçu un rappel vaccinal soient être considérées comme entièrement vaccinées.

Les personnes de plus de 60 ans ne devraient-elles être autorisées à voyager en Europe qu’après avoir obtenu une dose de rappel ? C’est en tout cas ce que demande le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, selon lequel sans un rappel vaccinal, la protection serait trop faible après six mois. Il propose que le passe sanitaire des personnes âgées de plus de 60 ans n’ayant pas obtenu le rappel vaccinal ne soit plus valide. L’Union européenne (UE) prévoit maintenant une mise à jour sur la question.

« Il n’y a pas de temps à perdre »

La Grèce tient à faire avancer le dossier de la vaccination de rappel. Ainsi, le gouvernement grec demande que toutes les personnes de plus de 60 ans dont la deuxième vaccination remonte à plus de six mois ne soient pas considérées comme entièrement vaccinées. Il propose que seules les personnes ayant reçu leur dose de rappel soient considérées comme étant pleinement vaccinées et en mesure de librement voyager en Europe.

Santorin, en Grèce
Santorin, en Grèce

Selon le Premier ministre de la Grèce, le passe sanitaire européen des personnes âgées de plus de 60 ans ne devrait être valable que six mois après la deuxième vaccination. Il aurait déjà envoyé une lettre en ce sens à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Selon Mitsotakis, il n’y aurait « pas de temps à perdre ». De plus en plus de pays adaptent déjà leurs conditions d’entrée en conséquence.

La Grèce a déjà renforcé les règles de vaccination

On ne sait évidemment pas comment l’UE va réagir aux exigences de la Grèce. On sait toutefois que la Commission européenne est elle aussi consciente de la nécessité de réagir. La commissaire européenne à la santé, Stella Kyriakides, a déjà annoncé une actualisation des recommandations de voyage en vigueur jusqu’à présent pour les voyages au sein de l’Union européenne et dans les pays tiers.

En Grèce même, des mesures renforcées sont déjà en vigueur en ce qui concerne la vaccination. Les personnes de plus de 60 ans doivent se faire vacciner au plus tard sept mois après avoir reçu la deuxième dose ou le rappel vaccinal. Dans le cas contraire, le passe sanitaire n’est plus valide.

Et en France ?

En France, les règles sont plus strictes encore que ce que prévoit la Grèce. Dans son allocution du 25 novembre dernier, Olivier Véran a annoncé le durcissement des règles du passe sanitaire. À compter du 15 janvier, le passe sanitaire ne sera plus valable pour les 18-65 ans qui n’ont pas reçu leur dose de rappel dans les sept mois après la dernière injection.

La demande de la Grèce, en bref

La situation en Europe s’aggrave de jour en jour. La question des vaccins de rappel, qui permettraient notamment d’endiguer une autre vague, est de plus en plus souvent évoquée. Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis estime lui aussi qu’il est urgent d’agir, à commencer pour les voyageurs de plus de 60 ans. Pour des pays comme la Grèce, qui dépendent naturellement beaucoup du tourisme, une telle réglementation a une autre signification.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.