Face aux critiques nombreuses et aux divisions des politiques comme de l’opinion publique au regard du sujet d’un pass sanitaire sur le territoire national, l’exécutif penserait davantage à mettre en place un QR code moins contraignant qu’un réel pass sanitaire.

Comme le rapporte France Info dans un article récent, la France envisage de moins en moins la possibilité réelle de mettre en place un pass sanitaire restreignant l’accès aux espaces communs aux non vaccinés ou aux non testés. En effet, anticipant les critiques nombreuses qu’une telle réglementation pourrait créer, l’exécutif opterait davantage pour une application ou un QR code permettant seulement de retracer les chaines de contamination à la Covid-19, comme le fait déjà l’application Tous Anti Covid en France.

Un QR code pour entrer dans les cafés et les restaurants

Tandis que la France entière est à nouveau confinée, que les enfants ne peuvent plus aller à l’école au moins jusqu’à la fin avril, les politiques réfléchissent déjà à la reprise et à ses modalités. En effet, les débats sont nombreux et dès l’évocation d’un pass sanitaire à l’intérieur des frontières de l’Hexagone, plus d’un Français se voient touchés et attaqués dans leurs libertés fondamentales.

Le ministre de la Santé lui aussi a affirmé récemment, qu’il devait y avoir nécessairement une égalité de droit entre l’ensemble des Français. Olivier Véran, le ministre de la Santé, s’est d’ailleurs prononcé contre l’idée même d’un pass sanitaire.

« Je considère que le jour où on pourra rouvrir des lieux pour le public, ils doivent être rouverts pour tous »

Oliver Véran, ministre de la Santé
Visiter Paris : le musée d'Orsay

Un pass sanitaire au niveau national est ainsi de moins en moins envisagé à mesure que le spectre de l’ouverture nouvelle des restaurants et cafés s’ouvre. De cette manière, l’option pour laquelle penche l’exécutif semble être plutôt celle d’un QR code, disponible par exemple via l’application Tous Anti Covid, déjà utilisée depuis le premier confinement l’an dernier.

L’utilisation de l’application et du QR code permettrait de cette manière non pas de permettre ou non l’entrée de certains dans les lieux communs, mais bien plutôt de prendre en considération l’ensemble des visiteurs afin de, si contamination il y a, prévenir les concernés et délier les chaines de contamination et les clusters possibles.

Un pass sanitaire peu envisageable

L’idée du pass sanitaire disparait peu à peu au sein des frontières françaises. En effet, un tel pass pose de très nombreuses questions, matérielles et pratiques certes, mais politiques et sociales, aussi. En effet, un tel pass permettrait aux vaccinés par exemple de reprendre une vie normale, en allant au théâtre, cinémas, tandis que les non vaccinés n’y auraient pas le droit.

Cela serait fortement contestable étant donné par exemple que les jeunes n’ont toujours aucune possibilité, ou bien très peu, de se faire vacciner en France. Mais les questions ne s’arrêtent pas là, car il faudrait aussi savoir si ce pass prendrait en compte un test négatif à la Covid-19 ou bien la preuve d’une immunité.

De cette manière, déjà début mars, Emmanuel Macron exprimait ses doutes quant à un pass sanitaire au sein des frontières nationales.

« Si on arrive à rouvrir certains de ces lieux, nous ne saurions conditionner leur accès à une vaccination alors que nous n’aurions même pas ouvert la vaccination aux plus jeunes d’entre nous. »

Emmanuel Macron, Président de la République française

Un certificat sanitaire, mais à l’échelle européenne

La Commission européenne pense, quant à elle bien, mettre en place un certificat sanitaire européen. Ce dernier impliquerait de présenter une preuve de vaccination, de contamination passée ou bien un test négatif à la Covid-19. Ce passeport sanitaire ne serait pas exigeable pour les restaurants ou musées, mais bien afin de franchir les frontières intra-européennes et extra-européennes.

Il est vrai que l’espace Schengen, permettant en théorie de traverser sans contrôle ni restrictions les frontières des pays membres, a été mis à mal durant la crise. Les voyages en souffrent encore beaucoup et les pays dont l’économie repose en grande partie sur les revenus du tourisme entendent mettre en application dès que possible ce certificat afin d’accueillir à nouveau les touristes. La Grèce par exemple, aimerait ouvrir dès la fin mai ses frontières, mais l’Espagne ou le Portugal compte aussi beaucoup sur cette nouveauté.

Les débats sur le pass sanitaire en France, en bref

Le gouvernement français réfléchit actuellement au calendrier d’ouverture du pays, qui devrait intervenir environ à la fin mai et à ses modalités d’application. Pour cela, l’idée d’un pass sanitaire indispensable évoquée afin de rentrer dans les musées, cafés, bars ou restaurants avait été évoquée mais semble aujourd’hui ne plus réellement convaincre. En effet, si pour les frontières de l’Union européenne, la Commission entend mettre en place un certificat vaccinal, la France se refuserait certainement à mettre en place un tel système au sein des frontières nationales, afin d’éviter de trop grandes discriminations entre les citoyens, vaccinés ou non.

Auteur

Toujours à la recherche d'improbables nouvelles destinations, Camille partage son temps entre les études et les voyages autour de l'Europe et du monde. Chez suitespot, elle fait de votre écran une première fenêtre vers les destinations à venir et vous aide à planifier votre aventure prochaine.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.