Depuis le samedi 3 avril, les mesures sanitaires mises en place sur l’ensemble du territoire métropolitain ont été renforcées. Mais qu’est-ce que cela signifie réellement pour les voyageurs ?Pouvons-nous voyager en avril ? On s’est penchés sur la question.

La nouvelle attestation à présenter lors d’un déplacement à plus de dix kilomètres de chez soi est disponible depuis ce weekend, mais plusieurs ont remarqué qu’une ligne a disparu par rapport à l’attestation utilisée jusqu’ici dans les départements confinés : celle des déplacements de transit. Il semblerait donc que le simple fait d’avoir un billet d’avion ne suffise plus pour se déplacer.

« Le simple fait d’avoir un billet d’avion ne suffit plus pour se déplacer »

Malheureusement, à compter d’aujourd’hui, « le simple fait d’avoir un billet d’avion ne suffit plus pour se déplacer », comme l’a récemment annoncé le ministre de l’Intérieur à La Voix du Nord. Les « déplacements liés à des transits ferroviaires, aériens ou en bus pour des déplacements de longues distances », qui figuraient sur l’ancienne version de l’attestation, n’apparaissent plus sur la liste des motifs dérogatoires de déplacement, interdisant ainsi tout déplacement non impérieux. La nouvelle attestation ne compte plus que neuf motifs de déplacements.

Avion dans le ciel

Il est toujours possible de se déplacer pour aller prendre un bus, un train ou un avion, mais à la condition de le faire pour un motif impérieux ou professionnel permettant un déplacement. Un déplacement professionnel est considéré comme un motif impérieux, mais il est nécessaire de présenter un justificatif.

La même mesure s’applique également pour les déplacements entre les régions. Les déplacements à l’extérieur des limites de son département ne sont possibles que pour motifs impérieux, soit pour des déplacements liés à l’activité professionnelle, pour motif de santé, pour motif familial impérieux, pour des personnes en situation de handicap, pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ou liés à un déménagement résultant d’un changement de domicile.

Il est à noter que pour tous les Français qui se trouvent actuellement à l’étranger et tentent de rentrer en France, cette nouvelle mesure ne s’applique pas. Par conséquent, il est toujours possible pour les voyageurs qui se trouvent présentement à l’extérieur du pays de rentrer en France.

Le ministère de l’Intérieur rappelle que le non-respect des mesures en cas de contrôle est passible d’une amende de 135 euros, de 200 euros en cas de récidive dans les 15 jours suivant la première amende, et de 3 750 et 6 mois d’emprisonnement pour trois infractions en l’espace de 30 jours.

Interdiction de voyager outre-mer

Certes, la semaine dernière, il était encore possible de voyager en Europe, mais tous les déplacements à destination ou en provenance des territoires d’Outre-mer étaient déjà soumis à un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, pour des raisons de santé urgentes ou d’ordre professionnel ne pouvant être différées.

« Toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne sont interdites, sauf motif impérieux. »

Ministère de l’Europe et des affaires étrangères

Seuls sept pays avaient récemment été retirés de la liste des pays pour lesquels il était obligatoire de présenter un motif impérieux. Il s’agissait entre autres de l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et Singapour.

Pour tous les voyageurs ayant un motif impérieux pour s’envoler vers l’un de ses pays ou vers tout autre pays de l’Union européenne, il est à noter que les restrictions à la circulation restent toujours en vigueur. La présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures avant le départ reste ainsi nécessaire.

L’impossibilité de voyager en avril, en bref

La clause sur les déplacements de transit ayant disparu de la nouvelle attestation, il semblerait que le simple fait d’avoir un billet d’avion ne suffise plus pour se déplacer depuis ce weekend. Par conséquent, pour les quatre prochaines semaines, il semble que l’on soit tous confinés à la maison, à l’exception de tous les chanceux qui se trouvent à moins de dix kilomètres d’un aéroport…

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.