Comme la situation sanitaire s’aggrave en Europe, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif de contrôle aux frontières.

Afin d’éviter qu’une troisième vague ne frappe le pays, le Maroc annonce renforcer ses contrôles aux frontières, et ce même si la période actuelle est l’une des saisons les plus importantes pour l’industrie touristique marocaine. Les voyageurs en provenance de plusieurs pays de l’Union européenne, dont la France, ainsi que de l’Algérie et la Tunisie, seront soumis « à un double contrôle, par caméras thermiques et thermomètres électroniques, ainsi que par tests antigéniques », a détaillé le comité interministériel de suivi de Covid dans un communiqué de presse officiel.

Un double contrôle à l’arrivée

Au Maroc, la situation sanitaire est à présent sous contrôle. C’est donc « afin de préserver les acquis importants réalisés par le Maroc dans le cadre de la lutte contre la pandémie, et dans le cadre des mesures sanitaires préventives imposées par un contexte marqué par l’augmentation des cas de contaminations dans le voisinage européen du Maroc, que les autorités marocaines ont décidé de renforcer le dispositif de contrôle pour l’accès au territoire national. »

Maroc

Par conséquent, en plus d’avoir à présenter le passe sanitaire, une fiche sanitaire remplie et signée ainsi que le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 48 heures avant la date d’embarquement, les voyageurs vaccinés provenant des pays dits de « la liste B » devront procéder à un double contrôle, par caméras thermiques et thermomètres électroniques, ainsi que par tests antigéniques. « Des équipes médicales composées de plusieurs médecins seront déployées dans l’ensemble des ports et aéroports du Royaume », a expliqué le comité interministériel de suivi de Covid.

Tous les voyageurs qui testeront positif lors de leur arrivée au Maroc « devront immédiatement retourner au pays de provenance à la charge totale de la compagnie de transport aérien ou maritime, à l’exception des personnes disposant d’une résidence permanente au Maroc. »

Comme le Maroc se trouve sur la liste orange de la France, les voyageurs non vaccinés qui désirent se rendre sur le territoire marocain ou en revenir sont contraints de fournir un motif impérieux. De retour en France, ils doivent également s’isoler pendant sept jours.

Vols suspendus

Comme le Maroc se relève tout juste d’une deuxième vague plus meurtrière encore que la première, le gouvernement veut éviter les risques d’une nouvelle chaîne d’infection. Le 20 octobre dernier, les autorités marocaines ont décidé de suspendre les vols depuis et vers l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni en raison de l’évolution de la situation sanitaire dans ces trois pays.

Les contrôles aux frontières du Maroc, en bref

Comme la situation sanitaire s’aggrave dans de nombreux pays, le gouvernement marocain a récemment annoncé que tous les voyageurs en provenance de pays dits de la liste B, tels que la France, devront procéder à un double contrôle, par caméras thermiques et thermomètres électroniques, ainsi que par tests antigéniques. Tous les voyageurs dont le test sera positif seront contraints de revenir en France.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.