Le gouvernement australien envisage apparemment d’infliger des peines de prison aux voyageurs de retour de zones à haut risque.

Une faille dans les règles et règlements d’entrée en Australie a rendu possible l’entrée temporaire de citoyens australiens via des pays tiers. Ces ressortissants risquent amendes et prions, comme le rapporte un article récent relayé par Courrier international.

Les citoyens australiens contournent l’interdiction d’entrée via des pays tiers

Le gouvernement australien a obtenu des résultats impressionnants dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 – également et principalement en raison des interdictions d’entrée strictes même pour les citoyens australiens au cours de l’année dernière. Il y a quelques semaines à peine, nous avons fait état d’une prolongation de la fermeture générale de la frontière jusqu’en juin de cette année. Mais une faille dans les règles régissant l’entrée en Australie a permis entre-temps l’entrée temporaire de citoyens australiens via des pays tiers – ce qui suscite aujourd’hui de vives réactions de la part des autorités australiennes.

Australien Sydney-1

Pour la première fois dans l’histoire, le gouvernement australien pourrait rendre illégal le retour des citoyens australiens

Contribution du radiodiffuseur : ninenews

Les autorités australiennes envisagent de remettre en place les peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à cinq ans pour les citoyens en provenance des zones à haut risque de la pandémie, selon des informations concordantes des médias. La raison invoquée est un incident qui s’était déjà produit aux frontières australiennes : à la fin de la semaine dernière, deux citoyens australiens étaient entrés en Australie depuis l’Inde via Doha, la capitale de l’État du Golfe du Qatar, avaient contourné une interdiction d’entrée en Inde imposée par le gouvernement australien.

Des peines de prison pour les voyageurs qui ne respectent pas les réglementations

De cette manière, les autorités australiennes ont réagi à l’incident avec sévérité : pour la première fois, des peines de prison pourraient être prononcées en rapport avec la violation des règles d’entrée sur le territoire pour les voyageurs rentrant en Australie – et ce assez rapidement : selon les informations actuelles, pourrait être considéré comme un crime le retour en Australie d’un citoyen ayant séjourné dans une zone à haut risque au cours des 14 jours précédents.

Inde

Le gouvernement australien a ainsi annoncé le 30 avril une interdiction d’entrer frappant les Australiens qui veulent revenir d’Inde : les sanctions pourront aller de 66 600 dollars australiens (environ 42 000 euros) d’amende à cinq ans de prison.

Les condamnations en Australie pour avoir traversé les frontières, en bref

Bien qu’environ près de 9 000 citoyens australiens sont bloqués en Inde, l’Australie refuse d’autoriser ses ressortissants à entrer de nouveau sur le territoire en raison du variant qui s’y propage. En outre, ceux qui tentent d’entrer par des pays tiers risquent à présent de lourdes amendes, voire des peines d’emprisonnement.

Auteur

Depuis que Lena a pris son premier vol long-courrier, les voyages font partie intégrante de son quotidien. Elle aime explorer de nouveaux pays et essayer ce qu'il y a de mieux en matière d'hébergement. Sur suitespot, elle vous emmène en voyage en vous partageant ses conseils et ses expériences ainsi que les tous derniers bons plans voyage.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.