La maire d’Amsterdam, Femke Halsema, a annoncé vouloir interdire la vente et la consommation de cannabis aux touristes. La fin d’une époque pour la capitale néerlandaise ?

Après avoir abordé le sujet pour une première fois en janvier 2021, la maire d’Amsterdam remet son projet d’interdire l’accès au cannabis aux visiteurs étrangers sur la table. Dans une lettre adressée au conseil municipal de la ville, Femke Halsema indique vouloir interdire temporairement les coffee shops aux touristes et réserver la consommation de cannabis aux résidents des Pays-Bas.

Amsterdam, une plaque tournante dans le commerce de drogues ?

« Interdire la vente aux touristes est une intervention nécessaire et un premier pas vers la réglementation », a commenté Femke Halsema dans le journal Dutch News. Élue en 2018, l’écologiste envisage aujourd’hui d’autoriser la vente de produits à base de marijuana uniquement aux résidents des Pays-Bas.

Amsterdam, aux Pays-Bas
Amsterdam

« Il existe une interdépendance inquiétante entre le commerce des drogues douces et celui des drogues dures : l’argent du commerce lucratif du cannabis trouve facilement son chemin vers les drogues dures », assure Femke Halsema. En effet, Amsterdam serait une plaque tournante importante du commerce international de la cocaïne. « Une grande partie de la production, du commerce et de la distribution sont organisés à partir de cette ville », détaille le journal Het Parool. 

Moins de visiteurs ?

Les revendications de la maire ne font pas l’unanimité, surtout auprès des commerçants de la capitale. Selon une étude publiée par le bureau Breuer & Intravalune, une telle mesure aurait de graves conséquences financières pour les coffee shops d’Amsterdam. Plusieurs d’entre eux seraient notamment menacés d’une fermeture définitive. En 2020, une enquête du Bureau de la recherche, de l’information et des statistiques d’Amsterdam révélait que 11 % des touristes déclaraient qu’ils ne reviendraient plus jamais dans la ville si le cannabis était interdit.

Bien que ce chiffre inquiète les acteurs de l’industrie touristique néerlandaise, la mairie désire privilégier la qualité de vie des habitants face au flot de touristes. « Amsterdam est une ville internationale et nous souhaitons attirer des touristes, mais pour sa richesse, sa beauté et ses institutions culturelles », soutenait Femke Halsema, dans The Guardian en 2021, lorsqu’elle avait détaillé pour la première fois son plan visant à interdire la consommation de cannabis aux touristes.

La municipalité cherche donc à empêcher les jeunes touristes, connus pour être tapageurs, de se rendre en masse dans le centre de la capitale.

Limiter le nombre de touristes

Ce n’est pas la première fois qu’Amsterdam prend des mesures afin d’amender son secteur touristique. L’an dernier, la ville a adopté une ordonnance, probablement sans précédent, visant à limiter le nombre de touristes annuels dans la capitale néerlandaise. Prise à la suite d’une initiative citoyenne, la mesure stipule que le nombre de nuitées touristiques annuelles ne doit pas être supérieur à vingt millions. Dans le cas contraire, la ville d’Amsterdam se doit d’intervenir, notamment en imposant des restrictions à Airbnb ou en augmentant le coût de la taxe touristique.

L’interdiction du cannabis aux touristes à Amsterdam, en bref

Aux prises avec un tourisme de masse, Amsterdam désire amender certaines mesures visant à refondre son secteur touristique. Cette semaine, la maire de la capitale néerlandaise a notamment rappelé qu’elle désirait aller de l’avant avec son projet d’interdire les coffee shops aux touristes et réserver la consommation de cannabis aux résidents de la ville. Malgré le fait que certaines voix du secteur se sont élevés, Femke Halsema semble convaincue qu’il s’agit d’une « intervention nécessaire . »

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter toutes les actualités sur la France, l’hôtellerie de luxe, les voyages et le tourisme, ainsi que le tourisme durable.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.