Air France vient de signer un accord avec le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) prévoyant le départ volontaire de plus de 400 pilotes.

Afin de survivre aux prochains mois qui s’annoncent difficiles – et ce malgré la reprise des opérations aériennes -, Air France a mis au point un plan de restructuration qui planifie entre autres la suppression de plusieurs milliers de postes. Ce plan se confirme petit à petit : on vient d’apprendre que la compagnie aérienne prévoit le départ volontaire de 403 pilotes.

Plus de 400 pilotes sont ciblés

Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) s’apprête à signer un accord de rupture conventionnelle collective prévoyant le départ volontaire d’un maximum de 403 pilotes employés au sein de la compagnie aérienne d’ici la fin de 2020. Cela représente 10 % des effectifs de pilotes.

Avion Air France

Selon le SNPL, ces départs devront être effectifs entre mi-août et fin décembre 2020 et les pilotes qui acceptent de partir verront leur indemnité de fin de carrière bonifiée de 4 ou 5 mois de salaire.

Les syndicats de personnel de cabine d’Air France mènent également des discussions sur une mesure prévoyant un peu plus de 1 700 départs non contraints.

La direction d’Air France en dévoilera plus à ce sujet le 3 juillet prochain, lorsque les orientations stratégiques de la compagnie et ses conséquences sur l’emploi seront abordées dans le cadre d’un Comité social et économique central extraordinaire.

La retraite anticipée des A380 accélère le départ de certains pilotes

Récemment, Air France a annoncé envoyer à la retraite toute sa flotte d’A380. Étant beaucoup trop gros pour la demande actuelle, ils n’étaient tout simplement plus rentables. La compagnie aérienne ne pouvait tout simplement plus se permettre de continuer à opérer ces avions à deux étages.

Par conséquent, parmi les pilotes ciblés se trouve 215 pilotes d’A380. Toutefois, afin de limiter l’impact social de la disparition du A380 dans la flotte d’Air France, la compagnie aérienne prévoit « la mobilité de certains pilotes vers d’autres secteurs de vol et leurs stages » pour obtenir des qualifications sur d’autres appareils.

Le départ de 400 pilotes au sein d’Air France en bref

Il est bien triste de voir qu’Air France doit mettre en place des mesures aussi strictes afin d’atténuer l’impact de la crise sanitaire sur ses finances, et ce malgré la grosse enveloppe financière qu’elle a reçu de l’État. Le départ de 400 pilotes n’est pas une mince affaire, quoique l’idée d’un départ volontaire reste tout de même moins difficile à digérer qu’un licenciement sec.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.