Le groupe Air France-KLM, très endetté, continue de s’inquiéter pour son avenir et cherche à obtenir des aides financières supplémentaires de plusieurs milliards de dollars auprès de ses deux actionnaires publics et d’autres investisseurs.

Il n’est pas surprenant que le groupe Air France-KLM, comme la plupart des grands groupes aériens, soit à nouveau de plus en plus préoccupé par son avenir. Sa dette augmente rapidement et il a un besoin urgent de soutien financier supplémentaire. L’incertitude sur la période à venir est plus grande que jamais, ce qui rend la planification financière des compagnies aériennes encore plus difficile. Air France-KLM espère maintenant une aide supplémentaire de 3 milliards d’euros de la France et 1 milliard d’euros des Pays-Bas, ainsi que 2 milliards d’euros supplémentaires en contractant des prêts hybrides, comme l’a d’abord rapporté Le Monde.

La dette dépasse les 12 milliards d’euros

À ce jour, Air France-KLM a accumulé des dettes s’élevant à 12 milliards d’euros. Le groupe espère donc un soutien financier de ses deux actionnaires publics. Les 10,4 milliards d’euros que le groupe a reçus au début de l’année dans le cadre d’une opération de sauvetage soutenue par l’État seront bientôt épuisés. Entre-temps, le groupe aérien a complètement abandonné l’espoir d’une reprise avant Noël. Compte tenu des restrictions d’entrée et des mesures de confinement strictes, il n’y a aucun espoir en vue.

Récemment, Air France a encore réduit son programme de vols pour le mois de novembre pour cette raison. De plus, les prévisions en Europe pour les semaines et les mois à venir sont tout sauf prometteuses. En conséquence, l’économie d’Air France-KLM a plongé dans un creux où elle n’attend plus aucun espoir de reprise dans un avenir proche.

« Les scénarios de reprise doivent être revus à la baisse et les perspectives à court et moyen terme ne sont pas encourageantes. »

Conseil d’administration d’Air France-KLM

Air France-KLM a maintenant besoin d’un second plan de sauvetage urgent de la part de ses deux actionnaires. La France apporterait trois milliards d’euros et les Pays-Bas un milliard d’euros. L’objectif est de réunir deux milliards d’euros supplémentaires auprès d’investisseurs par le biais de prêts hybrides plus tard au cours du premier trimestre 2021.

À l’origine, les deux compagnies aériennes avaient vu un grand potentiel de croissance de plus de 20 % au cours de l’hiver vers les destinations de voyage populaires des Antilles et de la Réunion. Mais selon Le Monde, Air France doit à nouveau faire face à une forte sortie de fonds d’environ 15 millions d’euros par jour. Et ce malgré le fait qu’une grande partie de la flotte d’Air France ne vole pas du tout et que de nombreux appareils, dont tous les Airbus A380, ont déjà quitté la flotte.

Malheureusement, cela ne peut pas être changé par le trafic de fret, qui représente actuellement une petite consolation pour la compagnie aérienne, avec 48 % des recettes dans le secteur long-courrier.

L’annonce d’un vaccin comme seule consolation

La seule nouvelle positive dont Air France-KLM a pu bénéficier ces derniers jours est la hausse du cours des actions suite aux deux annonces d’un nouveau vaccin contre le coronavirus. Dans ce contexte, le cours de l’action de la compagnie aérienne franco-néerlandaise a augmenté de 27 % en une semaine, pour atteindre un peu plus de 4 euros. Le fait que Moderna, une autre compagnie, ait maintenant annoncé qu’elle avait produit un vaccin efficace à 94,5 %, devrait certainement aussi avoir un effet positif pour la compagnie aérienne. Il reste à voir comment le développement du vaccin va se poursuivre et ce que cette nouvelle va finalement signifier pour l’industrie du tourisme et, surtout, pour les compagnies aériennes.

Air France Paris-Orly

Mais Air France-KLM a encore un long chemin à parcourir d’ici la reprise. La compagnie aérienne a donc besoin d’un soutien immédiat de ses actionnaires, sinon ses réserves de liquidités seront épuisées d’ici le printemps. Le groupe ne pourra donc pas éviter la recapitalisation.

La date à laquelle Air France-KLM recevra les fonds d’aide des actionnaires français et néerlandais et le montant de ces fonds seront précisés dans les prochaines semaines.

Le plan d’aide de 6 milliards d’euros pour Air France-KLM en bref

La pandémie continue de maintenir Air France-KLM fermement sous contrôle. Les nouvelles restrictions d’entrée strictes et les mesures de confinement ont une fois de plus fait reculer considérablement les deux compagnies aériennes. Le groupe a atteint un point bas et a maintenant une montagne de dettes de 12 milliards d’euros, avec des sorties de fonds d’environ 15 millions d’euros par jour. Air France-KLM espère donc maintenant une aide supplémentaire des deux actionnaires de 4 milliards d’euros, ce qui devrait se concrétiser compte tenu de l’intérêt des États pour le sauvetage des compagnies aériennes.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletter. Chaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Depuis que Karolin a sauté dans un avion pour la première fois, son enthousiasme pour les voyages et la découverte de nouveaux pays ainsi que sa passion pour la francophonie n'ont cessé de croître chaque jour.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.