La compagnie aérienne mexicaine Aeromexico vient de déposer son bilan au titre du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

L’industrie aéronautique a été plus durement touchée par la crise sanitaire que toute autre industrie. En ces temps difficiles, la survie de nombreuses compagnies aériennes n’est pas du tout assurée, comme le montrent les récentes faillites d’Avianca et de LATAM – les deux plus grandes compagnies aériennes d’Amérique du Sud – ainsi que de Virgin Australia et Air Mauritius. Aujourd’hui, c’est au tour d’Aeromexico de demander l’ouverture d’une procédure d’insolvabilité, comme l’a rapporté Reuters la nuit dernière.

Aeromexico se place en situation de redressement judiciaire

La compagnie aérienne a déjà officiellement confirmé son processus de restructuration selon la loi américaine et en a informé ses clients et ses actionnaires.

« Nous nous engageons à prendre les mesures nécessaires pour assurer notre avenir en utilisant le processus de restructuration du chapitre 11 pour devenir plus forts et plus résistants, tout en mettant toujours la santé et la sécurité de nos clients et de nos employés au premier plan », a déclaré Andrés Conesa, le PDG de la compagnie aérienne.

Sur le site web de la compagnie aérienne, il est indiqué la note suivante.

« Nous avons engagé une procédure volontaire pour mettre en œuvre une restructuration financière sous chapitre 11. Cette procédure juridique n’interrompra pas les activités de la compagnie aérienne. Nous continuons à voler avec des mesures de santé et de sécurité renforcées. Tous les billets, réservations, bons de voyage électroniques et points Club Premier restent valables et peuvent être utilisés. »

Pour les clients, ces déclarations sont plutôt positives car, comme cela a été le cas avec les faillites d’Avianca et de LATAM, les billets vendus par la compagnie aérienne restent valables. Les opérations aériennes et le programme de fidélité d’Aeromexico se poursuivre d’ailleurs normalement.

Reuters rapporte même que la compagnie aérienne veut augmenter ses opérations aériennes dans les semaines à venir, et ce malgré l’annonce de son insolvabilité et la propagation du coronavirus au Mexique. Dans les prochaines semaines, le nombre de vols intérieurs devrait doubler, tandis que le nombre de vols internationaux devrait même quadrupler.

Le cas de redressement sous chapitre 11 est un processus de restructuration

En ce qui concerne l’insolvabilité d’Aeromexico, il est important de noter qu’il s’agit essentiellement du début d’une procédure de restructuration, dont l’objectif est, dans la plupart des cas, de ne pas liquider la compagnie aérienne. Il s’agit plutôt d’un processus de restructuration au cours duquel une compagnie aérienne peut espérer reprendre ses activités avec moins de dettes à la fin du processus.

Par le passé, certaines grandes compagnies aériennes américaines, telles qu’American Airlines, Delta Air Lines et United Airlines, sont passées par ce processus et en sont sorties plus fortes.

Bien entendu, cela ne garantit pas un succès similaire dans le cas d’Aeromexico, mais il est néanmoins probable que la plus grande compagnie aérienne du Mexique continue d’exister.

Les compagnies aériennes d’Amérique centrale et du Sud ne reçoivent aucune aide d’État

Malgré la crise sanitaire qui a plongé les plus grandes compagnies aériennes de la planète dans des difficultés financières, dans la grande majorité des pays d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale, les compagnies aériennes ne reçoivent aucune aide d’État.

L’absence de sauvetage ne laisse guère d’autre choix aux compagnies aériennes que de se placer en situation de redressement judiciaire sous chapitre 11.

Cette annonce est aussi particulièrement amère pour Delta Air Lines, car la compagnie aérienne américaine détient 49 % des parts d’Aeromexico et a donc beaucoup à perdre. La compagnie aérienne américaine a d’ailleurs également récemment investi dans un certain nombre d’autres compagnies aériennes en difficulté, telles que LATAM.

Le dépôt de bilan d’Aeromexico en bref

Aeromexico est la plus récente compagnie aérienne à annoncer sa faillite. Comme plusieurs autres, elle a opté pour un redressement sous chapitre 11 du droit américain et cherche maintenant à se placer à l’abri des créanciers. La compagnie aérienne est donc en mesure de poursuivre ses opérations de vol. Les billets et les miles restent valables, alors il ne devrait y avoir aucune différence pour les passagers et membres du programme de fidélité d’Aeromexico, du moins pour le moment.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Moritz n'aime pas seulement découvrir de nouveaux endroits ; il aime également séjourner dans les plus grands hôtels de luxe du monde entier. À la recherche constante de nouvelles expériences, Moritz a testé plus d'une dizaines de compagnies aériennes et exploré plus d'une centaine de villes. Il vous fait part de ses expériences sur suitespot.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.