La compagnie aérienne thaïlandaise Thai Airways vient de se placer en redressement judiciaire. 

Thai Airways fonctionne à perte depuis des années. La seule façon que la compagnie aérienne pouvait sortir de la crise actuelle indemne était en recevant d’importants fonds publics. Néanmoins, comme le rapporte Reuters, cela ne s’est pas produit. Par conséquent, Thai Airways est contrainte de se placer en redressement judiciaire.

L’insolvabilité de la compagnie devrait l’aider à se remettre sur pied

Thai Airways est une compagnie aérienne d’État. Après les premières déclarations du gouvernement sur une possible restructuration au début de la semaine, le gouvernement thaïlandais a finalement donné son accord, comme le montrent les informations de Reuters.

« Nous avons décidé de demander une restructuration et de ne pas laisser Thai Airways faire faillite. La compagnie aérienne continuera à fonctionner », a déclaré le Premier ministre Prayuth Chanocha.

Suite à cette déclaration, on constate que la réhabilitation de la compagnie aérienne pourrait être rendue possible. La compagnie aérienne devra tenter de réduire ses dettes pour sortir de la crise. Il s’agit donc en quelque sorte d’un redressement judiciaire volontaire.

Thai Airways continuera de voler

En ce qui concerne le processus de restructuration de la compagnie aérienne, Chakkrit Parapuntakul, qui assure l’intérim en tant que Directeur général de la compagnie, a déclaré :

« Thai Airways ne sera pas dissoute, ni mise en liquidation, ni déclarée en faillite. »

Outre le fait qu’il n’y aura pas de liquidation ni de faillite classique, Parapuntakul a également annoncé que la compagnie aérienne poursuivra ses opérations de vols réguliers. Les vols de passagers se dérouleront de la même manière que les vols de fret.

Dès que les lignes internationales pourront être à nouveau desservies, elles le seront. Les billets déjà réservés conservent donc leur validité.

La procédure de redressement judiciaire devrait modifier quelque chose dans la structure de l’actionnariat de Thai Airways. Le ministre des Transports, Saksayam Chidchob, a annoncé que la part de l’État dans la compagnie aérienne allait être réduite.

Jusqu’à présent, l’État est l’actionnaire majoritaire de Thai Airways, mais d’autres investisseurs devront être trouvés. La part de l’État sera réduite à moins de 50 %. Toutefois, le gouvernement thaïlandais ne veut pas renoncer complètement à sa participation dans la compagnie aérienne nationale.

Thai Airways était déjà lourdement endettée avant la crise

Avant même la crise, Thai Airways avait accumulé des dettes équivalant à plus de deux milliards d’euros. Au cours des dernières semaines, la dette aurait tellement augmenté, que même l’aide d’État prévue ne sauverait pas la compagnie aérienne.

Thai Airways est confrontée à différents problèmes. La compagnie aérienne dispose entre autres d’une flotte extrêmement hétérogène, composée de presque tous les types d’avions long-courriers. Elle ne possède aucun avion court courrier (sa filiale rentable Thai Smile, en revanche, en possède).

Même sur de courtes distances à l’intérieur du pays et vers l’Asie du Sud-Est, les Thaïlandais volent avec des avions long-courriers de différents types, y compris des Boeing 747. Sur les lignes long-courriers, les avions utilisés sont l’Airbus A380, mais aussi le Boeing 777, l’Airbus A330 et l’Airbus A350.

Thai Airways

Ce n’est pas tout, car la compagnie aérienne est également confrontée au fait que les vols vers la Thaïlande ne sont pas chers. Comme la plupart des passagers ne prennent pas l’avion pour des raisons professionnelles – mais pour le tourisme –, les recettes moyennes sont inférieures à celles de compagnies aériennes comme Air France.

Le trafic de correspondance est également relativement faible, car malgré sa situation géographique favorable, Thai Airways n’a jamais pu se positionner comme la meilleure option pour les vols de correspondance vers des destinations en Asie et en Océanie, contrairement à Cathay Pacific ou Singapore Airlines.

Le redressement judiciaire de Thai Airways en bref

Cela fait maintenant plusieurs années que la compagnie aérienne a de gros problèmes financiers. Le redressement judiciaire aura donc peut-être un effet curatif sur Thai Airways. Il est toutefois peu probable que l’on sache sous peu à quoi ressemblera exactement la compagnie aérienne après s’être placée en redressement judiciaire et si elle sera en mesure d’atteindre la rentabilité au cours des prochains mois. Seul l’avenir nous le dira.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous envoyer un email ou à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour vous aider.

Auteur

Moritz n'aime pas seulement découvrir de nouveaux endroits ; il aime également séjourner dans les plus grands hôtels de luxe du monde entier. À la recherche constante de nouvelles expériences, Moritz a testé plus d'une dizaines de compagnies aériennes et exploré plus d'une centaine de villes. Il vous fait part de ses expériences sur suitespot.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.