Le 28 juillet dernier, Jean-Baptiste Djebbari, le ministre des Transports, a annoncé sur Europe 1 que le projet du Terminal 4 de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle devrait être revu en profondeur.

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre des Transports, a invité le groupe ADP à revoir son projet de Terminal 4 à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle. Selon lui, cet ambitieux projet serait maintenant irréaliste en raison de l’important impact de la crise sanitaire sur les finances du groupe.

Le projet est estimé entre 7 et 9 milliards d’euros

Plutôt que d’investir dans le développement du plus grand aéroport de France, le ministre des Transports suggère au groupe ADP de plutôt se concentrer sur la reprise des opérations aériennes.

Le projet de la création d’un quatrième terminal à Paris-Charles de Gaulle, prévu pour accueillir 40 millions de passagers d’ici 2037 et dédié à la compagnie aérienne Air France et ses partenaires, doit être « revu en profondeur », car « il ne se justifie plus tel qu’il était prévu. »

Paris-Charles de Gaulle

Le coût de la construction et du développement de la plate-forme aéroportuaire, à l’horizon 2037, est estimé entre 7 et 9 milliards d’euros, intégralement financé par le Groupe ADP. Une fois terminé, il devait avoir la taille de Paris-Orly et porter la capacité de l’aéroport Charles de Gaulle à 120 millions de passagers par an.

Selon Jean-Baptiste Djebarri, plutôt que de créer un nouvel terminal, il serait plus judicieux d’investir dans la mise à jour des infrastructures de l’aéroport.  Paris-Charles de Gaulle « aura besoin d’accueillir de nouveaux types de trafics. Nous sommes [entre autres] en train d’investir massivement dans l’avion à hydrogène, alors nous devons nous doter de capacités aéroportuaires pour accueillir l’avion à hydrogène. »

Les résultats du groupe ADP lors du premier semestre de 2020 sont désastreux

Le Groupe ADP a récemment publié ses résultats pour le 1ᵉʳ semestre 2020 et a annoncé avoir enregistré une perte nette de 543 millions d’euros en raison de la crise sanitaire et a prévenu qu’un retour du trafic au niveau d’avant-crise pourrait prendre « jusqu’à 7 ans. »

Au cours des six derniers mois, le trafic du groupe ADP a baissé de 57,5 %, avec un total de 48,2 millions de passagers. Celui de Paris Aéroport (Paris-Orly et Paris-Charles de Gaulle) a chuté de 62,2 %, à 19,8 millions de passagers.

« Les mois d’avril et mai ont connu un trafic quasiment nul et la reprise du trafic a été lente aux mois de juin et de juillet », a déclaré Augustin de Romanet, le président d’ADP, dans un communiqué.

C’est la « première fois depuis 50 ans que le trafic aérien connaît un à-coup aussi brutal » et il est s’avère que le rétablissement sera très progressif.

Le projet du Terminal 4 à Paris-Charles de Gaulle en bref

Au cours des derniers mois, de nombreux groupes aériens ont annoncé reporter – voire complètement annuler – les projets de développement de nouveaux terminaux ou de nouveaux aéroports. Ce fût entre autres le cas du nouvel aéroport près du Machu Picchu, au Pérou. Puisque personne n’aurait pu prévoir que le trafic aérien baisserait de façon aussi drastique en 2020, il est difficile de s’en tenir aux plans de développement initiaux. Il reste à voir si le groupe ADP suivra les recommandations de Jean-Baptiste Djebbari et ira de l’avant avec le projet du Terminal 4.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.