La compagnie aérienne indienne low cost SpiceJet prévoit de lancer son premier vol long-courrier cette année grâce à un accord spécial avec la Grande-Bretagne.

Avec un Airbus A330 loué, la compagnie indienne low cost SpiceJet veut opérer son premier vol long-courrier à destination de Londres. Cela signifie qu’une nouvelle compagnie aérienne relie désormais la capitale britannique aux métropoles indiennes de Delhi et de Mumbai, comme l’a rapporté Business Traveller.

SpiceJet a obtenu des créneaux à Heathrow en été

La compagnie aérienne indienne low cost SpiceJet prévoit de voler de New Delhi et Mumbai à l’aéroport de Londres-Heathrow à partir du mois de décembre, comme l’a récemment annoncé le PDG de la compagnie, Ajay Singh.

La compagnie aérienne prévoit d’exploiter deux vols hebdomadaires entre Delhi et Londres et un vol hebdomadaire entre Mumbai et Londres avec un Airbus A330, que le transporteur à bas prix a récemment loué pour des vols internationaux long-courriers.

SpiceJet

Londres est la première destination long-courrier pour SpiceJet et la compagnie aérienne en annoncera d’autres sous peu, comme l’a également annoncé la compagnie. Ce qui semble tout à fait remarquable au vu de la situation actuelle.

Les vols à destination de Londres auront lieu dans le cadre d’un accord aérien spécial entre l’Inde et la Grande-Bretagne. Un tel accord, qui autorise un corridor de voyage, permet à des compagnies aériennes désignées de deux nations de transporter des passagers dans les deux sens, et ce sans aucune restriction.

L’Inde a conclu un tel accord avec plusieurs autres pays, dont la France, l’Allemagne, les États-Unis, le Royaume-Uni, les Émirats arabes unis, les Maldives, le Canada, le Qatar, le Bahreïn, le Nigeria, l’Irak, l’Afghanistan et le Japon.

Toutefois, l’application d’un tel accord avec la Grande-Bretagne pendant la pandémie signifie que seules certaines catégories de passagers, comme les titulaires de visas britanniques de longue durée, peuvent embarquer sur les vols.

« Difficile de dire si le pire est derrière nous »

SpiceJet a en outre expliqué que l’humeur des voyageurs s’améliore progressivement en pleine pandémie, qui a eu un impact très négatif sur le secteur de l’aviation.

« Il est difficile de dire si le pire est derrière nous. Mais je vois que la confiance revient et que les gens comprennent que l’avion est sûr. Une fois que certaines restrictions de quarantaine seront levées, je pense que les gens se rendront à Londres », a déclaré avec optimisme un porte-parole de la compagnie aérienne.

Actuellement, les compagnies aériennes indiennes, dont le transporteur national Air India et Vistara – une entreprise commune entre Tata Sons et Singapore Airlines – proposent plusieurs vols hebdomadaires entre l’Inde et le Royaume-Uni.

Des compagnies aériennes britanniques telles que British Airways et Virgin Atlantic assurent également des vols entre les deux pays.

Les premiers vols long-courriers de SpiceJets en bref

Au vu de la situation actuelle, il est plutôt surprenant de voir que la compagnie aérienne indienne low cost SpiceJet prévoit de lancer cette année ses premiers vols long-courriers entre l’Inde et la Grande-Bretagne. Il reste bien sûr à voir si ces vols seront couronnés de succès.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.