Récemment, le gouvernement de la Roumanie a annoncé que tous les ressortissants français désirant se rendre en Roumanie devront se soumettre à une quatorzaine obligatoire.

La Roumanie a annoncé de nouvelles restrictions d’entrée à tous les ressortissants français. En raison de la recrudescence du nombre de personnes atteintes par le coronavirus en France, tous les Français désirant se rendre en Roumanie devront s’isoler pendant deux semaines avant de pouvoir explorer le pays.

Mesures de quarantaines obligatoires

Au cours des dernières semaines, de nombreux pays européens ont annoncé mettre en place des mesures de quatorzaine obligatoire pour les ressortissants français en raison de la situation particulièrement alarmante entourant le coronavirus.

Roumanie

La Roumanie est le plus récent pays en date à annoncer remettre en place des mesures de quatorzaine. Depuis le 9 janvier dernier, tous les ressortissants français ou toute personne ayant séjourné en France au cours des 14 derniers jours désirant de rendre en Roumanie sont contraints de s’isoler pendant deux semaines.

L’isolement à domicile dure deux semaines, sous surveillance régulière de la police locale.

Toutefois, comme le mentionne le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, « les voyageurs ont la possibilité de raccourcir leur période d’isolement, en réalisant sur place un test COVID-19 après 8 jours d’isolement en Roumanie. Si le résultat de ce test est négatif, l’isolement pourra être levé au bout de 10 jours. » D’ailleurs, en Roumanie, les tests sont généralement payants. En moyenne, le prix d’un test se situe entre 50 et 100 euros.

Il est à noter que tous les voyageurs qui séjournent en Roumanie pour un maximum de trois jours peuvent être dispensés de quatorzaine s’ils présentent un test PCR négatif datant de moins de 48 heures. Quant aux voyageurs en transit présents en Roumanie moins de 24 heures, ces derniers ne sont pas soumis à cette obligation d’isolement.

Une situation qui se dégrade

La situation en Roumanie se dégrade de plus en plus. En effet, depuis quelques semaines, le pays a connu une augmentation significative du nombre de nouveaux cas de coronavirus.

Face à l’aggravation de l’épidémie, des restrictions supplémentaires sont entrées en vigueur depuis le 9 novembre. Elles ont été confirmées le 14 décembre pour au moins 30 jours. Un couvre-feu a entre autres été mis en place. Tous les déplacements hors du domicile sont interdits entre 23 h et 5 h. Quant aux commerces, ceux-ci sont contraints de fermer à 21 h.

À Bucarest et dans quelques autres villes, où le taux d’incidence dépasse le seuil de 3 pour 1 000 habitants, les espaces clos des cinémas, théâtres, salles de spectacles, salles de jeux d’argent, cafés et restaurants sont fermés. Les terrasses restent néanmoins ouvertes au public.

La quarantaine imposée par la Roumanie

La Roumanie est le plus récent pays européen en date à imposer de nouvelles mesures de quatorzaine aux ressortissants français. Au vu des strictes mesures internes mises en place par le gouvernement, il vaut peut-être mieux de reporter ses déplacements en Roumanie jusqu’à ce que la situation sanitaire s’améliore.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletter. Chaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Ayant une soif insatiable de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par courriel et il lui fera un plaisir de vous répondre.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.