À partir de la mi-novembre, les touristes internationaux seront à nouveau autorisés à se rendre sur l’île de Langkawi, dans le nord de la Malaisie.

La Malaisie franchit une nouvelle étape. Après avoir déjà autorisé ses citoyens à se rendre sur l’île de Langkawi, les premiers voyageurs internationaux pourront également s’y rendre à partir de la mi-novembre. Certaines conditions d’entrée et restrictions sanitaires locales perdurent toutefois.

Une réouverture partielle

La Malaisie accueillera à nouveau les voyageurs étrangers à partir de novembre, du moins dans une région. L’île de Langkawi, dans le nord de la Malaisie, très prisée des touristes, sera de nouveau autorisée à accueillir des voyageurs à partir du 15 novembre. Cette annonce intervient alors que la Malaisie semble avoir achevé avec succès une première phase d’essai récemment lancée, au cours de laquelle seuls les touristes malaisiens étaient autorisés à se rendre à Langkawi.

Kua Lumpur
Kuala Lumpur, la capitale de la Malaisie

Les voyageurs internationaux devront respecter certaines conditions d’entrée plutôt strictes. Ils devront être entièrement vaccinés contre le coronavirus et séjourner un minimum de trois jours au pays. Par ailleurs, ils devront également présenter un test de dépistage négatif au moment de franchir les frontières de la Malaisie.

Les touristes ne seront pas autorisés à se déplacer librement en Malaisie, mais devront rester à Langkawi pendant toute la durée de leur voyage. Autre point négatif majeur : les voyages individuels ne sont pas possibles. Les voyages doivent donc être réservés auprès d’agences enregistrées auprès du ministère malaisien du Tourisme. Les voyageurs doivent également avoir une assurance maladie de voyage, dont la somme assurée est de 80 000 dollars américains.

Le secteur du tourisme au bord de l’effondrement

Si cette deuxième phase de test de trois mois avec des voyageurs internationaux est couronnée de succès, le gouvernement malaisien envisagera alors de rouvrir les frontières du pays. Une bonne nouvelle pour les acteurs de l’industrie touristique locale, car les frontières de ce pays d’Asie du Sud-Est sont fermées aux visiteurs étrangers. Avant la crise sanitaire, l’industrie touristique malaisienne était florissante. La Malaisie se classait au deuxième rang des pays les plus visités de la région en termes de nombre de visiteurs, après la Thaïlande. 

Selon l’Association malaisienne des tour-opérateurs et des agents de voyage (MATTA), la fermeture prolongée des frontières pousse désormais l’industrie touristique malaisienne au bord de « l’effondrement total ». Selon MATTA, le secteur du tourisme s’effondra éminemment si le gouvernement ne fournit pas enfin un soutien financier à l’industrie. L’association s’est donc directement adressée au ministre malaisien des Finances, Tengku Zafrul, afin que celui-ci vienne en aide à l’industrie touristique malaisienne ainsi qu’aux employés de ce secteur.

La réouverture de Langkawi au tourisme, en bref

Après une phase d’essai apparemment réussie avec les touristes du pays, l’île de Langkawi sera ouverte aux visiteurs étrangers à partir de la mi-novembre. Avec cela, la Malaisie fait un nouveau pas important vers sa réouverture. D’ici à trois mois, le gouvernement envisagera de rouvrir les frontières du pays, à condition que la deuxième phase de test soit concluante.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.