Le groupe Lufthansa a initié un partenariat avec l’École Polytechnique Fédérale de Zurich (ETH Zurich) pour développer des carburants à la fois rentables et durables.

Ce partenariat, auquel participent les filiales du groupe Lufthansa SWISS et Edelweiss Air, implique des efforts communs en matière de technologie et d’efficacité économique pour créer des carburants durables.

Combustibles à base d’hydrocarbures

En juin dernier, il a été annoncé que les scientifiques et les ingénieurs de l’ETH Zurich avaient mis au point une nouvelle technologie capable de produire des carburants liquides à base d’hydrocarbures, exclusivement à partir de la lumière du soleil et de l’air, qui peuvent également être utilisés pour produire du kérosène.

Avion dans le ciel

Cette technologie innovante comprend des processus thermochimiques qui permettent l’extraction du dioxyde de carbone avec la séparation thermochimique solaire du dioxyde de carbone et de l’eau et la liquéfaction en hydrocarbures.

Les carburants produits avec cette technologie ne libèrent que la quantité de dioxyde de carbone qui était auparavant extraite de l’air pour la production.

Le développement de carburants alternatifs durables est crucial

Le secteur de l’aviation est responsable de 2,4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et contribue ainsi au changement climatique. Par conséquent, le développement de carburants alternatifs durables est crucial pour l’avenir de l’industrie aéronautique et du climat.

« Contrairement aux autres modes de transport, le transport aérien dépendra des combustibles liquides durables dans un avenir prévisible. Leur mise sur le marché nécessite un effort conjoint des fabricants de carburant et des compagnies aériennes », a déclaré le Dr. Aldo Steinfeld, professeur de sources d’énergie renouvelables à l’ETH Zurich.

L’Organisation de l’aviation civile internationale a d’ailleurs déjà adopté un plan de réduction des émissions nommé Régime de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale (CORSIA).

Ce plan vise à atteindre l’objectif mondial d’une croissance neutre en carbone à partir de 2020 et encourage le développement de technologies innovantes par les constructeurs d’avions, afin de réduire la consommation des avions et le développement de carburants alternatifs durables.

Selon l’Agence européenne de la sécurité aérienne, l’utilisation de ces carburants de substitution est toutefois minime, quoiqu’ils ont un grand potentiel pour réduire l’impact environnemental de l’aviation.

La participation de Lufthansa au projet de l’ETH Zurich en bref

À long terme, la prise de conscience sur les dangers du changement climatique constitue un autre risque majeur pour la demande de transport aérien. C’est pourquoi les carburants alternatifs joueront un rôle important pour l’avenir du transport aérien. L’initiative du groupe Lufthansa représente donc un pas en avant dans ce contexte.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.