La compagnie aérienne néerlandaise KLM donne l’exemple en matière de durabilité et de protection de l’environnement en lançant son premier vol de passagers avec du kérosène durable.

Les Pays-Bas sont considérés comme l’un des pays européens les plus avancés en matière de développement du transport aérien durable. Le lancement du premier vol commercial de passagers durable au départ de l’aéroport de Schiphol aux Pays-Bas a une fois de plus mis cette question en évidence. Les premiers détails ont été annoncés lors de la conférence internationale sur le carburant durable d’aviation (SAF), comme l’a rapporté KLM dans un communiqué de presse.

Premier vol en janvier avec 500 litres de kérosène durable

Le projet de vol durable de KLM en coopération avec Shell a été présenté pour la première fois à la Conférence internationale sur le SAF à La Haye le 8 février 2021. La conférence a permis d’obtenir plus de détails sur le projet et de les présenter à la ministre néerlandaise des Infrastructures et de la gestion de l’eau, Cora van Nieuwenhuizen, à divers responsables politiques européens, à des représentants du monde des affaires et de l’industrie aéronautique.

Pour l’industrie aéronautique, le projet de KLM, en coopération avec Shell, est considéré comme l’un des premiers vols de passagers à avoir été effectué en partie avec du carburant durable en janvier. Celui-ci comprend près de 500 litres de kérosène synthétique ajouté. Outre le renouvellement de la flotte de KLM et la réduction attendue des émissions de CO₂, le carburant durable soutiendra désormais l’objectif d’une industrie aéronautique à zéro émission.

« Je suis fier que KLM effectue aujourd’hui le premier vol de l’industrie en utilisant du kérosène synthétique fabriqué à partir de sources renouvelables. Le passage des combustibles fossiles à des alternatives durables est l’un des plus grands défis de l’aviation. Ce premier vol sur du kérosène synthétique montre que c’est possible en pratique et que nous pouvons aller de l’avant. »

Pieter Elbers, PDG de KLM

Malgré la situation difficile actuelle, qui comprend la réduction de tous les vols long-courriers ou de nouvelles suppressions d’emplois, KLM annonce des perspectives optimistes. Selon Pieter Elbers, PDG de KLM, la compagnie aérienne envisage avec confiance le développement futur d’un carburant durable. La raison de cet optimisme, a-t-il dit, est l’achèvement réussi du premier vol de Shiphol à Madrid.

KLM

Le remplacement du kérosène conventionnel par un carburant durable pose des défis majeurs à l’industrie aérienne, que KLM s’efforce de relever. Par le biais du projet de vol, la compagnie aérienne répond aux demandes urgentes d’un large éventail de parties prenantes pour développer davantage l’industrie aérienne en vue de réduire les émissions de CO₂.

Demande de mélange obligatoire

Conformément à plusieurs avis émis par divers États membres de l’Union européenne (UE), il est clair que la pandémie ne s’arrête pas aux discussions sur la protection du climat. Selon plusieurs déclarations, l’objectif d’atteindre les objectifs climatiques en réduisant les émissions devrait aller de pair avec la gestion de la pandémie. Ainsi, la réalisation des objectifs climatiques devrait être aussi pertinente et urgente que la gestion de la situation actuelle de la pandémie. Selon le consensus de divers politiciens, une obligation européenne de mélanger du kérosène durable est jugée raisonnable.

Cette obligation européenne de mélange pour un carburant durable est un aspect important pour le développement d’un trafic aérien sans émissions. L’utilisation d’un carburant durable est considérée comme une base importante pour offrir à l’industrie aéronautique un avenir sans CO₂.

Soutien gouvernemental et de nombreux autres projets en cours

Les Pays-Bas sont l’un des principaux pays à développer le carburant synthétique ou biologique dans l’aviation. L’objectif du pays est de soutenir une transition complète vers les carburants durables dans l’ensemble de l’industrie aéronautique d’ici 2050. En collaboration avec KLM, l’une des plus anciennes compagnies aériennes du pays, ainsi qu’avec SHV Energy et l’aéroport de Schiphol, la société SkyNRG a pu ouvrir la première usine européenne de production de biokérosène dans la ville néerlandaise de Delfzijl. Ce projet, ainsi que le soutien d’autres initiatives sur les carburants durables, est activement soutenu par le gouvernement afin de parvenir à une utilisation commerciale.

Un certain nombre de jeunes entreprises poursuivent également des objectifs similaires à ceux de l’usine de biokérosène de la ville néerlandaise de Delfzijl. L’idée de créer une usine commerciale de kérosène durable dans le port d’Amsterdam vient de la start-up Synerko en coopération avec le port d’Amsterdam, Schiphol, KLM et SkyNRG. Selon l’entreprise, la construction de l’usine servira à faire avancer d’autres initiatives durables, notamment la construction d’une usine d’hydrogène pour la production d’électricité durable.

Outre la construction de cette usine, Uniper, l’aéroport de Rotterdam La Haye, Climeworks, SkyNRG et Innovation Airport Rotterdam La Haye travaillent ensemble sur l’initiative Zenid. Cela inclut le projet de construction d’une usine pour la production de kérosène durable, qui, selon les annonces des entreprises, doit être obtenu en utilisant comme matière première le CO₂ capté dans l’air.

Le premier vol de KLM avec du kérosène durable en bref

Pour faire progresser la durabilité dans l’industrie aérienne, KLM montre l’exemple et devrait être considérée comme un modèle par les autres compagnies aériennes. Le succès du premier vol commercial durable de KLM confirme les possibilités existantes de développement ultérieur vers une industrie aérienne à zéro émission. Les autres projets de développement durable lancés par plusieurs start-ups, ainsi que les demandes de divers représentants des États membres de l’UE, montrent que les pays font des efforts depuis longtemps nécessaires et laissent espérer un changement de l’aspect de la durabilité dans l’industrie aéronautique. On peut toutefois se demander combien de temps prendra le développement jusqu’à une éventuelle utilisation commerciale du kérosène durable et combien de compagnies aériennes participeront à ce changement.

Auteur

Depuis que Lena a pris son premier vol long-courrier, les voyages font partie intégrante de son quotidien. Elle aime explorer de nouveaux pays et essayer ce qu'il y a de mieux en matière d'hébergement. Sur suitespot, elle vous emmène en voyage en vous partageant ses conseils et ses expériences ainsi que les tous derniers bons plans voyage.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.