À partir de fin décembre, seuls les vacanciers européens vaccinés pourront se rendre au Kenya, comme l’ont expliqué les autorités sanitaires. De nombreuses questions restent toutefois en suspens.

Le Kenya est le premier pays d’Afrique à n’autoriser l’entrée sur son territoire qu’aux voyageurs vaccinés – dans un premier temps uniquement en provenance d’Europe – à partir de fin décembre. Le pays souhaite ainsi, entre autres, faire avancer la campagne de vaccination du pays, jusqu’ici très lente. Il reste néanmoins encore quelques points d’interrogation.

Une situation « incontrôlable » en Europe

Le Kenya prévoit des restrictions pour les personnes non vaccinées, et ce bien que le pays africain affiche lui- même un taux de vaccination très faible.

Kenya

À partir du 21 décembre – soit au début de la haute saison – seuls les voyageurs vaccinés seront autorisés à entrer au pays. Cette réglementation ne s’appliquera dans un premier temps qu’aux visiteurs en provenance d’Europe. Le Kenya est ainsi le premier pays africain à prendre cette mesure. Le Kenya justifie cette mesure par le fait que la situation sanitaire dans les pays européens est devenue « incontrôlable. »

Depuis que le pays, très apprécié des touristes, a ouvert ses frontières aux voyageurs étrangers l’été dernier, seul un test PCR négatif est demandé. On ne sait pas si le test obligatoire sera maintenu lorsque l’obligation de présenter un schéma vaccinal complet sera introduite.

Les hôtels, les bars et les parcs nationaux ne seront ouverts qu’aux personnes vaccinées

Les hôtels, les bars et les parcs nationaux ne seront accessibles qu’aux visiteurs entièrement vaccinés. Les autorités sanitaires kényanes n’ont toutefois pas précisé ce qu’il en était des enfants non vaccinés. On sait seulement que le Kenya recommande la vaccination pour tous à partir de douze ans. Le sort des citoyens et des voyageurs immunisés n’a pas non plus été communiqué à ce jour.

« Il est très important que nous ne soyons pas à la traîne dans ce nouvel ordre mondial, d’autant plus que nous sommes une destination touristique très prisée par de nombreuses personnes dans le monde. Nous devons montrer au monde que nous sommes solidaires dans l’utilisation des vaccins comme moyen d’endiguer la Covid-19 lorsque nous accueillons des visiteurs dans nos parcs nationaux, sur nos plages et dans nos hôtels. »

Service de santé publique du Kenya

Les mesures prises par le Kenya visent non seulement les voyageurs, mais également les citoyens. Le gouvernement local espère faire progresser le taux de vaccination au pays. Cette semaine, des campagnes de vaccination de masse seront lancées et une obligation de vaccination a été décidée pour le 21 décembre pour les employés de secteurs importants comme les écoles et les hôpitaux. Actuellement, seuls 4,3 % de la population kényane sont entièrement vaccinés.

La situation au Kenya, en bref

Le Kenya est le premier pays africain à prévoir de n’autoriser l’entrée sur son territoire qu’aux voyageurs vaccinés. Cette mesure ne s’appliquera initialement qu’aux voyageurs en provenance d’Europe, la situation y étant « incontrôlable. » Mais la population non vaccinée du Kenya sera également soumise à quelques restrictions dans la vie publique, ce qui devrait permettre de faire avancer la campagne de vaccination.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.