L’Inde s’ouvre enfin au tourisme. Dès le 25 octobre, les voyageurs français pourront franchir les frontières de l’Inde, et ce sans avoir à se soumettre à une quarantaine obligatoire.

L’Inde a décidé de revoir les conditions d’entrée pour les voyageurs internationaux. Après avoir annoncé une réouverture en deux temps, pour les groupes d’abord, puis les voyageurs individuels, la levée des restrictions semble aller plus vite que prévu. Alors qu’il avait été initialement mentionné que les Français voyageant en solo ne pourraient franchir les frontières de l’Inde qu’à partir du 15 novembre, ceux-ci pourront le faire à partir du 25 octobre prochain, comme l’a récemment annoncé le gouvernement dans un communiqué de presse officiel

Une réouverture précoce

L’Inde a longtemps été l’un des pays avec les conditions d’entrée les plus strictes. Le pays a maintenu ses frontières fermées pendant près de 18 mois. Cependant, l’Inde a repris la délivrance des visas touristiques le 15 octobre dernier. Les visiteurs étrangers arrivant sur des vols affrétés sont à nouveau les bienvenus en Inde.

Inde

Alors que les touristes étrangers entrant en Inde par des vols autres que des avions affrétés ne devaient initialement pas être autorisés à franchir les frontières de l’Inde avant le 15 novembre 2021, le gouvernement a décidé de revenir sur sa décision.

À partir du 25 octobre, les voyageurs vaccinés en provenance de 11 pays – la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Népal, la Biélorussie, le Liban, l’Arménie, l’Ukraine, la Belgique, la Hongrie et la Serbie – pourront se rendre en Inde, et ce sans avoir à réaliser de quarantaine obligatoire une fois sur place. Ils n’auront qu’à réaliser un test PCR réalisé moins de 72 heures avant l’arrivée et en télécharger le résultat négatif sur le portail gouvernemental Air Suvidha.

Un haut taux d’immunité

Avant que le coronavirus ne s’empare du monde, l’Inde enregistrait 10,6 millions de touristes étrangers. En 2018, les revenus de l’industrie touristique indienne se sont notamment élevés à 28,6 milliards de dollars US (soit environ 24,77 milliards d’euros).

Entre-temps, l’Inde a également été l’épicentre de la pandémie, avec des milliers de décès par jour entre avril et mai. Au total, l’Inde a enregistré près de 450 000 décès liés à la crise sanitaire et près de 34 millions de personnes infectées. À ce jour, pourtant, pas même 19 % de la population a été entièrement vaccinée contre la Covid-19

Mais pourquoi un pays où le taux de vaccination est si bas, où le nombre de cas et de décès était si élevé il y a peu de temps encore, peut-il rouvrir ses frontières ? « Comme les cas ont été nombreux, une grande partie de la population est maintenant immunisée contre la Covid-19 », révèle une étude réalisée par le gouvernement indien. Celle-ci a par ailleurs révélé que deux tiers des personnes examinées âgées de six ans et plus ont développé des anticorps.

La réouverture des frontières de l’Inde, en bref

L’Inde s’ouvre à nouveau au tourisme. Pourtant, si on regarde quelques semaines en arrière, le sous-continent était encore, en quelque sorte, l’épicentre de la Covid-19. Les taux élevés de mortalité et d’infection ont amené le pays au bord de la catastrophe. Aujourd’hui, cependant, comme de nombreuses personnes sont maintenant immunisées, la situation sanitaire en Inde s’est améliorée.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.