Le problème climatique a été un peu relégué au second plan lors de la crise sanitaire, mais il n’a rien perdu de son actualité. L’IATA en est également consciente, c’est pourquoi l’organisation qui chapeaute les compagnies aériennes appelle les chefs d’État du monde entier à investir dans des carburants d’aviation durables.

On discute beaucoup de la manière dont le secteur aérien peut réellement atteindre les objectifs climatiques qui lui sont imposés. Un aspect souvent mentionné – en plus de l’hydrogène ou des avions électriques – est l’utilisation à court terme de carburants d’aviation plus durables. Récemment, une initiative d’Airbus, Boeing et KLM a appelé l’UE à rendre obligatoire l’usage de carburants durables. Maintenant, c’est au tour de l’Association internationale du transport aérien (IATA) de vouloir promouvoir l’utilisation de carburants d’aviation durables.

Les incitations de l’État sont nécessaires

Les carburants d’aviation durables sont considérés comme l’un des meilleurs moyens de réduire les émissions de CO₂ des avions et, par conséquent, d’atteindre les objectifs climatiques, même sans une longue période de recherche et de développement. Ils émettent jusqu’à 80 % de dioxyde de carbone en moins que le kérosène conventionnel et sont également produits à partir de combustibles renouvelables plutôt que fossiles.

L’avantage des carburants d’aviation durables est qu’ils sont relativement faciles à utiliser dans la pratique et ne nécessitent pas la conception de nouveaux avions.

Il est d’ailleurs également possible de mélanger des carburants d’aviation durables avec du kérosène normal.

Les carburants d’aviation durables pourraient réduire les émissions de CO₂ jusqu’à 80 %.

Le plus grand problème auquel les compagnies aériennes sont confrontées est le coût, car les carburants d’aviation durables sont beaucoup plus chers que le kérosène actuel. Pour l’industrie aéronautique – déjà gravement touchée par la pandémie -, leur utilisation n’est tout simplement pas rentable à l’heure actuelle.

L’IATA est bien entendu consciente de ce problème et appelle maintenant les gouvernement du monde entier à investir dans ces carburants.

« Nous savons depuis longtemps qu’un virage énergétique vers les carburants aéronautiques durables (SAF) est un changement nécessaire. Mais la transformation du système énergétique a besoin du soutien du gouvernement. »

Alexandre de Juniac, le PDG d’IATA

Les subventions de l’État pourraient augmenter considérablement la demande. On suppose qu’une augmentation de 100 millions de litres à 7 milliards de litres serait ainsi possible à relativement court terme. Ce serait un grand pas en avant pour rendre les prix des carburants d’aviation durables plus compétitifs.

La demande de l’IATA concernant les carburants d’aviation durables en bref

L’IATA appelle les pays du monde entier à investir dans des carburants d’aviation durables. C’est un signal très important, car sans le soutien des gouvernements, il sera difficile pour le secteur aérien d’effectuer une transition rentable vers des carburants d’aviation durables.

Comme il existe déjà de nombreux procédés de fabrication de carburants d’aviation durables, il serait possible de commencer immédiatement à remplacer des parties du kérosène conventionnel. Il reste à voir si les demandes de l’IATA seront couronnées de succès, mais ce sujet pourrait bien vite figurer à l’ordre du jour politique.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletter. Chaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter toutes les actualités sur la France, l’hôtellerie de luxe, les voyages et le tourisme, ainsi que le tourisme durable.

Auteur

Membre de la rédaction depuis janvier 2020, Vicky Moreau est aujourd'hui directrice des contenus. Originaire de Montréal, mais ayant vécu en France et en Belgique pendant de nombreuses années, la francophonie et les voyages n'ont plus aucun secret pour elle.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.