Depuis un certain temps déjà, la Finlande maintient ses frontières fermées aux visiteurs français. Pour restreindre davantage la mobilité, le pays scandinave prolonge pour l’instant ses restrictions d’entrée jusqu’au 13 décembre.

Comparée à tous les autres pays européens, la Finlande est le pays où le nombre de nouvelles infections est le plus faible à ce jour. La situation épidémiologique du pays est toujours restée modérée. Afin d’éviter un risque accru de propagation du virus, la Finlande continue de maintenir ses frontières fermées et prolonge les restrictions d’entrée jusqu’au 13 décembre, comme l’a récemment annoncé le gouvernement de la Première ministre, Sanna Marin.

La Finlande maintient ses frontières fermées jusqu’au 13 décembre

Un voyage à Helsinki ainsi que dans toutes les autres villes du pays scandinave est toujours interdit et ne sera pas possible pendant les trois prochaines semaines. La Finlande a fermé ses frontières au début du mois de septembre pour tous les touristes de pratiquement tout l’espace Schengen, y compris la France, en raison du nombre croissant d’infections.

Il existe une exception pour, entre autres, les travailleurs frontaliers finlandais qui se rendent en Suède et en Norvège, ainsi que les voyageurs d’affaires.

En outre, les citoyens finlandais sont autorisés à rentrer dans leur pays d’origine après leur retour de l’étranger, tout comme les voyageurs en transit qui n’y restent que peu de temps. Les étudiants inscrits en Finlande sont également exemptés des interdictions d’entrée. Des dispositions spéciales peuvent également être accordées dans des cas individuels pour des raisons privées et urgentes.

En Finlande même, comme dans le reste de l’Europe, il existe des restrictions à la vie publique, telles que des changements dans les heures d’ouverture des restaurants et des règles strictes sur le service de l’alcool. Actuellement, les personnes qui entrent dans le pays sont également tenues de se soumettre à une quarantaine volontaire de dix jours. Cette période peut être raccourcie par un deuxième test ultérieur.

Les déplacements touristiques inutiles sont toujours déconseillés, cela vaut aussi bien pour les visiteurs français que pour les Finlandais. À l’heure actuelle, le pays ne voit aucune raison d’assouplir les restrictions d’entrée, car il a jusqu’à présent réussi à garder la pandémie sous contrôle par rapport à certains autres pays européens.

La Finlande est le pays en Europe avec le nombre d’infections le plus faible

Actuellement, la Finlande parvient encore à limiter le nombre quotidien de nouvelles infections à 200 ou 300 et se trouve donc loin derrière presque tous les autres pays européens. En revanche, les pays voisins, soit la Suède et le Danemark, enregistrent 4 000 et 1 000 nouveaux cas par jour, respectivement. En comparaison, la France compte environ 21 000 nouvelles infections par jour.

Mais comment cela peut-il être possible ? Le gouvernement finlandais a déjà fait une chose très importante lors de la première vague au printemps : réagir à temps. Même si les mesures avec un confinement d’environ deux mois étaient très strictes par rapport à une situation de pandémie tout à fait gérable dans le pays, cette réglementation porte maintenant ses fruits.

« La Finlande a imposé un confinement relativement rapidement. Par rapport à d’autres pays nordiques tels que la Norvège et le Danemark, le confinement a eu lieu une à deux semaines plus tôt, sans parler de la Suède. »

Mika Salminen, directeur de l’autorité sanitaire finlandaise THL

Par ailleurs, l’application Corona Flash App pour le suivi des contacts a également été largement adoptée dans le pays scandinave et téléchargée par près d’un Finlandais sur deux. En outre, la confiance dans le gouvernement joue un rôle très important, car elle est particulièrement élevé dans le pays.

Afin que le pays puisse garder le contrôle sur la pandémie, la mobilité et les voyages se doivent d’être réduits. La Finlande insiste donc sur la prolongation de la fermeture de ses frontières. Il sera intéressant de voir si la situation change après le 13 décembre ou si elle est à nouveau prolongée jusqu’à Noël.

La prolongation de la fermeture des frontières de la Finlande en bref

Le pays scandinave a jusqu’à présent le taux de nouvelles infections quotidiennes le plus bas d’Europe. Afin d’éviter un risque accru de propagation du virus, la Finlande continue de maintenir ses frontières fermées et prolonge les restrictions d’entrée jusqu’au 13 décembre. Il existe une dérogation pour, entre autres, les travailleurs frontaliers, les personnes de nationalité finlandaise et les vacanciers en transit. On verra dans les semaines à venir si les frontières seront rouvertes avant Noël.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletter. Chaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Depuis que Karolin a sauté dans un avion pour la première fois, son enthousiasme pour les voyages et la découverte de nouveaux pays ainsi que sa passion pour la francophonie n'ont cessé de croître chaque jour.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.