Les États de l’Union européenne se sont finalement mis d’accord sur un système commun de feux de circulation – avec un total de quatre couleurs différentes – pour donner aux voyageurs une meilleure vue d’ensemble sur la situation.

Lors d’une réunion au Luxembourg, les représentants des 27 États membres de l’Union européenne (UE) ont convenu d’une approche commune en matière de restrictions de voyage et de tests afin de donner aux citoyens et aux travailleurs une plus grande clarté sur les différentes possibilités de traverser le continent. L’UE a annoncé la nouvelle dans un communiqué de presse publié sur son site web.

Coordination des mesures de devoir commun

Les pays de l’Union européenne se sont mis d’accord sur le système de feux de circulation prévu depuis longtemps afin de créer une plus grande uniformité dans la classification des différents États en ce qui concerne le coronavirus.

« La pandémie a perturbé notre vie quotidienne de nombreuses façons. Les restrictions de voyage ont rendu difficile pour certains de nos citoyens de se rendre au travail, à l’université ou à leur famille. Il est de notre devoir commun de veiller à ce que toutes les mesures affectant la libre circulation des personnes soient coordonnées et à ce que nos citoyens reçoivent toutes les informations dont ils ont besoin lorsqu’ils décident de voyager », a annoncé Michael Roth, un ministre allemand.

Les États membres ont convenu de mettre les données sur les coronavirus à la disposition du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), qui publiera une carte hebdomadaire montrant les régions classées selon la gravité des foyers de coronavirus.

Pas de restrictions du vert au vert

Les critères utilisés pour définir les zones colorées – vert, orange, rouge et gris – sont basés sur le nombre de nouveaux cas signalés pour 100 000 au cours des 14 derniers jours ainsi que le taux de tests et le taux de positivité de ces tests au cours de la semaine écoulée.

La classification est la suivante :

  • Vert : Moins de 25 nouvelle infections pour 100 000 habitants et moins de 3 % de tests positifs
  • Orange : Entre 25 et 50 nouvelles infections pour 100 00 habitants et plus de 3 % de tests positifs
  • Rouge : Plus de 50 nouvelles infections pour 100 000 habitants et plus de 3 % de tests positifs
  • Gris : Moins de 250 tests pour 100 000 habitants

Les États membres ont convenu qu’ils ne devaient pas restreindre la libre circulation des personnes voyageant depuis ou vers les zones vertes, tandis que les différents pays de l’UE peuvent continuer à fixer leurs propres restrictions, telles que l’obligation de réaliser des quarantaines ou des tests obligatoires à l’entrée pour les personnes venant des zones orange ou rouges.

Un formulaire de localisation uniforme est prévu

« Cet accord évite les fermetures de frontières et privilégie les mesures de contrôle sanitaire les moins punitives, comme les tests, a déclaré le ministre français des Affaires européennes, Clément Beaune. Enfin et surtout, les mouvements essentiels, notamment ceux des travailleurs frontaliers, seront sécurisés. »

Grand-Place, à Bruxelles
La Grand-Place, à Bruxelles

Le Conseil de l’UE a déclaré que les États membres ne devraient pas refuser l’accès aux personnes entrant en provenance d’autres pays de l’UE et les a appelés à « respecter les différences de situation épidémiologique entre les zones orange et rouge et à agir de manière proportionnée » si ces États décident d’appliquer des restrictions.

Les pays de l’UE ont également convenu d’informer leurs voisins des nouvelles restrictions en temps utile – si possible 48 heures à l’avance – et de rédiger un formulaire aussi uniforme que possible pour localiser les passagers pour tous les moyens de transport. Toutefois, les lignes directrices ne sont pas juridiquement contraignantes, car les contrôles aux frontières et les questions sanitaires restent de la responsabilité des gouvernements nationaux.

Pour voir la carte, cliquez ici.

L’accord sur le système de feux de circulation de l’UE en bref

Après que le système de feux de circulation de l’Union européenne ait été la raison de longues discussions entre les États membres, les pays de l’UE ont pu se mettre d’accord sur une voie commune. Le système de feux de circulation devrait certainement contribuer à donner aux voyageurs une meilleure vue d’ensemble de la situation dans les différents pays. On peut toutefois se demander si cela facilitera vraiment les voyages.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletter. Chaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Il fut un temps où Max était plus souvent assis dans un avion que dans le tram, alors il a décidé de commencer à écrire pour expliquer à tous comment gagner des miles pour voyager sans se ruiner.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.