Dès l’année prochaine, tous les voyageurs qui désirent venir dans certains pays de l’UE devront faire une demande d’autorisation ETIAS.

L’Europe prévoit de renforcer ses contrôles aux frontières dès l’an prochain. À partir de 2023, le nouveau programme en ligne, appelé ETIAS (système européen d’information et d’autorisation concernant les voyages) permettra aux visiteurs étrangers souhaitant se rendre en Europe d’obtenir une autorisation d’exemption de visa, comme le rapporte Executive Traveller.

En quoi consiste concrètement ETIAS ?

Afin de protéger et renforcer ses contrôles aux frontières, l’Union européenne (UE) a réfléchi à un nouveau programme d’exemption de visa. Les récentes préoccupations sécuritaires appellent en effet à une meilleure gestion des frontières. Une procédure légale est ainsi en cours depuis 2016 et, dès la fin de l’année 2022, tous les voyageurs, d’affaires, de loisirs ou en transit, qui n’ont pas besoin d’un visa pour entrer en Europe devront faire une demande d’autorisation ETIAS.

Drapeau européen

Comme les contrôles aux frontières seront renforcés, le programme ETIAS permettra aux voyageurs d’obtenir une exemption de visa en ligne. Ce programme s’inspire du modèle d’entrée aux États-Unis, connu sous le nom de programme ESTA. Si l’on souhaite se rendre aux États-Unis sans visa préalable, il faut d’abord obtenir une autorisation pour pouvoir entrer sur le territoire, comme ce sera le cas avec le programme ETIAS. Cette procédure en ligne vise à réduire le temps d’attente tout en répondant mieux aux préoccupations de sécurité exprimées par l’UE. Une fois l’autorisation ETIAS obtenue, elle peut être utilisée pendant trois ans ou jusqu’à l’expiration du passeport, selon la première éventualité.

Qui seront les prochains pays à mettre en place ETIAS ?

Au total, 26 pays européens demanderont aux voyageurs d’obtenir une autorisation ETIAS, soit Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie et Suède.

Par ailleurs, les pays qui font partie de l’espace Schengen, comme l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, demanderont également une autorisation. En Irlande, au Royaume-Uni, en Bulgarie, en Roumanie, en Croatie et à Chypre, les voyageurs n’auront pas besoin de demander une autorisation ETIAS. Comme ces pays ne font pas partie de l’espace Schengen, ils ont leurs propres règles en matière d’autorisation de visa.

L’introduction du visa électronique ETIAS, en bref

La principale raison invoquée par l’UE pour introduire ETIAS à partir de 2023 est d’ordre sécuritaire. Les procédures d’entrée en Europe sans visa préalable seront modelées selon le modèle américain du programme ESTA. Il faut toutefois noter que ETIAS est une autorisation de voyage pour des raisons d’affaires ou de tourisme, et ne se substitue pas à un visa étudiant ou à un visa de travail

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter toutes les actualités sur la France, l’hôtellerie de luxe, les voyages et le tourisme, ainsi que le tourisme durable.

Auteur

Anna est rarement au même endroit pendant plus de quelques jours. Qu'il soit court ou long, il y a toujours un voyage d'inscrit à son calendrier. Après avoir étudié le tourisme, elle a pu faire de sa passion son métier et vous partage aujourd'hui ses expériences et ses conseils sur suitespot.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.