La compagnie aérienne nationale égyptienne, EgyptAir, a enregistré des pertes de plus de 200 millions d’euros par mois depuis le début de la crise sanitaire. La compagnie aérienne a maintenant besoin d’un prêt de 160 millions d’euros pour continuer à opérer.

Pour la compagnie aérienne égyptienne EgyptAir, il semble qu’un prêt de plusieurs millions, émis par les banques d’État, soit sa dernière chance de survie. Comme l’a d’abord rapporté Simple Flying, la compagnie aérienne nationale ne sera probablement pas en mesure de sortir de la crise toute seule.

EgyptAir demande une aide d’État de plusieurs millions

La compagnie aérienne égyptienne espère recevoir plus de 160 millions d’euros d’aide de l’État. Les négociations battent déjà leur plein et devraient se conclure la semaine prochaine.

Une partie de cet argent servirait à rembourser les emprunts étrangers que la compagnie aérienne a contractés pour acheter de nouveaux avions, ce qui représente l’équivalent de près de 10 millions d’euros. Le reste de l’argent, en revanche, sera utilisé pour compenser les pertes subies ces derniers mois, s’élevant à près de 200 millions d’euros par mois.

Le mois dernier, EgyptAir a pu reporter la livraison d’un total de sept nouveaux avions au mois de juillet. Toutefois, malgré la reprise des opérations aériennes d’EgyptAir le mois prochain, la compagnie aérienne ne s’attend pas à ce que la demande de passagers dépasse le niveau d’avant la crise. D’ici la fin de l’année, la compagnie aérienne espère une reprise des demandes de réservation jusqu’à 50 %.

L’Égypte compte sur la reprise du tourisme

Pour l’Égypte, la suspension du tourisme de ces dernières semaines signifie des pertes financières dramatiques. Environ 10 % du produit intérieur brut provient des entreprises touristiques, c’est-à-dire des compagnies aériennes, des hôtels et des restaurants.

Le Caire, en Égypte

Afin de favoriser la relance touristique, cette destination de vacances très prisée tente depuis un certain temps de mettre en œuvre diverses mesures visant à garantir l’hygiène sur place ainsi qu’à bord.

Selon les médias, le ministre Mohamed Manar a annoncé lors d’une conférence de presse que les avions seraient stérilisés, que des contrôles d’hygiène seraient effectués à l’aéroport et que les produits en vol seraient soumis à de sévères restrictions. Tous les voyageurs dont le test de dépistage du coronavirus est positif se verront refuser l’entrée en Égypte.

Une autre décision stratégique du gouvernement égyptien pour relancer le tourisme consiste à créer des incitations spéciales. La réglementation sur les visas pour les séjours touristiques dans certaines régions a entre autres été abolie et les droits d’entrée pour les attractions touristiques et les musées ont été réduits de 20 %.

Les aides d’État en faveur d’EgyptAir en bref

Il est presque évident que les compagnies aériennes et les transporteurs ne peuvent pas complètement faire face seuls aux énormes pertes causées par plusieurs mois d’immobilisation. Le gouvernement égyptien a maintenant besoin d’une compagnie aérienne forte et indépendante afin de pouvoir reprendre les activités touristiques de la meilleure façon possible. Au vu des pertes élevées de la compagnie aérienne, on peut toutefois se demander si la somme actuellement en discussion sera réellement suffisante pour permettre à EgyptAir de survivre.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Lilli préfère être dans les nuages. La soif de voyage est sa compagne de tous les instants. Lorsqu'elle n'est pas occupée par ses études à Berlin, elle s'assoit quelque part dans le monde, derrière son ordinateur portable, et vous fait part des actualités du monde du tourisme, ici même sur suitespot.fr.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.