Après le Kenya et Cuba, c’est au tour du Kosovo de n’accepter que les voyageurs présentant la preuve d’une double dose de vaccination.

Depuis quelques semaines, de nombreux pays annoncent de nouvelles conditions d’entrée afin d’éviter une recrudescence des cas sur leur territoire. Après Cuba et le Kenya, qui ont récemment décidé de drastiquement durcir leurs restrictions à l’entrée, c’est au tour du Kosovo d’annoncer de nouvelles conditions. À quelques exceptions près, seuls les voyageurs présentant un schéma vaccinal complet peuvent franchir les frontières du Kosovo, comme l’explique le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Le Kosovo annonce de nouvelles conditions d’entrée

Désormais, seuls les voyageurs présentant la preuve d’une double dose de vaccination sont autorisés à entrer sur le territoire kosovar. L’utilisation du vaccin unidose Janssen n’est pas reconnue au Kosovo. Par ailleurs, tous les passagers guéris justifiant d’une infection ne sont plus en mesure de se rendre au Kosovo. Toutes les personnes âgées de plus de 12 ans sont concernées par cette nouvelle condition d’entrée.

Kosovo

Une exception peut être faite pour les passagers en transit quittant le Kosovo dans les trois heures ainsi que pour les diplomates étrangers. Les citoyens kosovars qui ont séjourné au maximum 12 heures à l’étranger sont également exemptés de cette nouvelle mesure. Enfin, les personnes qui présentent des contre-indications scientifiquement prouvées à la vaccination par le biais d’un certificat médical et qui peuvent prouver un test PCR négatif réalisé moins de 48 heures avant le départ sont aussi exemptées de la nouvelle règle.

Le Kenya impose un schéma vaccinal complet ainsi qu’un test de dépistage

Le Kenya a également renforcé ses conditions d’entrée. Tous les voyageurs doivent pouvoir présenter un schéma vaccinal complet ainsi qu’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le départ. Selon le ministère des Affaires étrangères, des tests rapides aléatoires peuvent aussi être effectués sur les voyageurs à leur arrivée. Si le résultat est positif, les voyageurs concernés sont conduits dans des hôtels de quarantaine désignés par le gouvernement.

Cuba resserre également l’étau

Face à l’apparition du variant Omicron, les autorités cubaines ont également annoncé de nouvelles conditions d’entrée. Tous les passagers de plus de 12 ans doivent présenter un schéma vaccinal complet et présenter le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le départ. Tout comme au Kenya, les passagers peuvent être soumis à un dépistage aléatoire via un test PCR à l’arrivée à l’aéroport.

Les nouvelles conditions d’entrée, en bref

Le Kosovo est le dernier pays en date à annoncer ne plus accepter les voyageurs guéris. Seuls les voyageurs présentant un schéma vaccinal complet peuvent franchir les frontières du territoire. À Cuba et au Kenya, la situation est similaire.

Auteur

Ayant grandi dans les montagnes suisses, Livia est pratiquement née avec l'amour des voyages. Rien ne la rend aussi heureuse que de rechercher les meilleurs itinéraire, prendre la route et écrire. Rejoignez-la sur suitespot et suivez-la à travers le monde !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.