Le gouvernement chinois resserre une fois de plus les règles d’entrée : les personnes entrant en Chine en provenance de certains pays devront se mettre en quarantaine avant même de partir pour la Chine.

Comme le rapporte South China Morning Post, le gouvernement chinois resserre à nouveau ses règles d’entrée afin d’éviter une nouvelle vague. Les voyageurs en provenance de sept pays au total devront s’isoler pendant 14 jours avant leur départ vers la Chine afin d’obtenir le code sanitaire requis pour entrer au pays.

Quarantaine de 14 jours avant le départ

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) poursuit ses recherches sur l’origine de la pandémie à Wuhan, la Chine semble enfin maîtriser la situation. Seuls des chiffres d’infection à deux chiffres continuent d’être communiqués quotidiennement. Pour maintenir le cap, le gouvernement chinois a, entre autres, imposé de nouvelles conditions d’entrée extrêmement strictes et parfois arbitraires, variant selon les villes et les régions. Elles vont de la quarantaine aux procédures et mesures médicales.

Muraille de Chine

Mais la Chine a décidé d’aller plus loin encore en resserrant davantage ses conditions d’entrée – du moins pour certains pays. Les voyageurs en provenance de sept pays au total devront s’isoler pendant 14 jours avant leur départ vers la Chine afin d’obtenir le code sanitaire requis pour entrer au pays. Bien qu’une annonce officielle du ministère des Affaires étrangères chinois fasse toujours défaut, les ambassades des sept pays ont commencé à communiquer les nouvelles mesures.

Alors que les ambassades chinoises en Algérie, en Indonésie et en Arabie Saoudite contraignent les voyageurs à s’isoler pendant 14 jours avant leur départ vers la Chine, les ambassades du Kazakhstan, du Pakistan, du Soudan et d’Égypte déclarent que la nouvelle règle d’entrée ne s’appliquerait qu’aux citoyens chinois.

Tous les voyageurs sont toutefois encouragés à prendre un vol direct vers leur destination en Chine si possible. S’il n’y a pas de vols directs, il faut tout au plus faire une escale pour obtenir le code sanitaire nécessaire à l’entrée. Le code sanitaire ainsi qu’un test PCR négatif sont essentiels pour entrer en Chine.

Des réglementations différentes selon les pays

Malheureusement, les conditions d’entrée et les réglementations sont encore une fois formulées différemment pour chaque pays. Les ambassades chinoises en Algérie et au Kazakhstan conseillent à tous les voyageurs de ne prendre que des vols directs à partir de cette semaine et ceux-ci doivent s’être isolés pendant 14 jours avant leur départ.

L’ambassade de Chine en Indonésie s’appuie sur cette même formulation, mais elle est encore en train de l’étoffer. Tous les voyageurs doivent avoir effectué une quarantaine de 14 jours de manière entièrement autonome, pendant laquelle ils doivent subir deux tests de dépistage dans deux cliniques ou centres de dépistage différents.

Les ambassades en Égypte, au Pakistan et au Soudan font également référence à des conditions d’entrée similaires, mais celles-ci ne s’appliqueraient qu’aux ressortissants chinois.

En règle générale, cependant, l’entrée sans raison valable n’est actuellement pas autorisée en Chine. Seuls les professionnels et les diplomates sont autorisés à entrer avec une permission spéciale. Les Français peuvent obtenir des informations sur les règles d’entrée en vigueur auprès du ministère de l’Europe et des affaires étrangères. Pour l’instant, l’ambassade de Chine en Allemagne n’a pas publié de déclaration sur les nouvelles règles d’entrée.

La nouvelle réglementation de la Chine en bref

La Chine renforce une fois de plus ses conditions d’entrée. Cette fois, les voyageurs de certains pays devront subir une quarantaine de 14 jours avant même leur départ, quoiqu’il manque encore une déclaration officielle du gouvernement chinois. Dans l’état actuel des choses, cependant, les nouveaux changements n’ont aucun effet sur les voyageurs en provenance de France, mais il faut s’attendre à ce que le nouveau règlement soit bientôt introduit de manière généralisée.

Auteur

Il n'était âgé que de trois ans lorsqu'Alex est monté dans un avion pour la première fois. Et depuis, il n'a jamais cessé de regarder le monde depuis un hublot. Avec le temps, son amour pour l'industrie aéronautique n'a fait que croître. Tout comme ses connaissances sur le sujet.

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.