Afin de maintenir les licences des pilotes, la compagnie aérienne sud-coréenne Asiana est obligée de faire voler ses A380, et ce malgré l’absence de passagers.

Alors que la crise sanitaire a donné un petit répit de quelques semaines à l’environnement, il semblerait qu’il n’en soit maintenant plus ainsi. Afin que ses pilotes puissent conserver leurs licences, Asiana est contrainte de faire voler ses A380 sans passager, au dépit de l’environnement.

Le coronavirus pose problème à Asiana

Utiliser un Airbus A380 à l’époque du coronavirus ne fait guère de sens pour de nombreuses compagnies aériennes. Seul Emirates utilise l’Airbus A380 sur quelques lignes vers l’Europe. Mais même à Séoul, la capitale de la Corée du Sud, plusieurs Airbus A380 ont décollé au cours des derniers jours, mais vides.

Les avions volent de Séoul Incheon à Séoul Incheon, sans passager. Comme Asiana ne peut actuellement pas assurer de vols de passagers avec l’A380, les avions à deux étages doivent décoller sans passager. La raison est simple : la licence des pilotes doit être maintenue.

A380 Asiana

La compagnie aérienne possède six Airbus A380. Au mois de février, la compagnie effectuait encore 300 vols avec le double étage, alors qu’en mars, elle n’en effectuait que 50. Toutefois, depuis avril, aucun vol de passagers n’a été effectué avec un A380. Cela met notamment les pilotes sous pression.

Afin de ne pas perdre leur licence sur l’A380, les pilotes doivent pouvoir effectuer au moins trois décollages et atterrissages avec l’A380 tous les 90 jours, dans un avion ou dans un simulateur. Si cela ne se produit pas, les pilotes perdent leur licence. Une nouvelle certification coûte beaucoup d’argent et demande énormément de temps.

La compagnie aérienne sud-coréenne est particulièrement touchée par ce règlement, car elle ne dispose pas de simulateurs. Asiana ne peut pas utiliser les simulateurs de Korean Air, car cette compagnie n’effectue actuellement aucun vol avec l’A380.

Normalement, Asiana forme ses pilotes sur le simulateur de Thai Airways, mais en raison des conditions d’entrée strictes, cela est impossible.

Asiana vole avec un A380 vide

Comme les pilotes sont menacés de se voir retirer leur licence, Asiana est obligée de faire des rondes au-dessus de Séoul, car 143 pilotes doivent maintenir leur licence. Ces vols coûtent naturellement très cher, car de grandes quantités de kérosène sont consommées à chaque décollage, et ne sont pas du tout écologiques.

L’achat d’un simulateur demanderait non seulement beaucoup de temps, mais coûterait aussi plusieurs millions d’euros. C’est pourquoi Asiana a décidé d’utiliser l’aérodrome autour de Séoul Incheon. Les vols ont duré entre 20 et 35 minutes.

Les vols d’Asiana sans passager en bref

Afin de maintenir les licences des pilotes, Asiana a dû prendre cette mesure inhabituelle et effectuer les décollages et les atterrissages avec des A380 vides. Espérons que ces vols porteront leurs fruits avec le recul et que nous verrons bientôt l’A380 d’Asiana avec des passagers.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Tobias a une passion : voyager. Il vous dévoile comment voyager dans le luxe, et ce même avec un petit budget !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.