Afin de contrer la crise sanitaire, le groupe Aéroports de Paris (ADP) avait fermé une partie des terminaux et des halls à Paris-Charles de Gaulle et à Paris-Orly le 18 mars dernier. Toutefois, une nouvelle vient de tomber : Paris-Orly fermera complètement ses portes à partir du 31 mars à 23 h 59, et ce pour une durée indéterminée.

Le nombre de passagers est en baisse

Récemment, l’ACI Europe (Airports Council International Europe), l’association professionnelle européenne ayant à cœur les intérêts collectifs des aéroports européens, a estimé que l’épidémie entraînerait une baisse de 13,5 % du nombre de passagers dans les aéroports au cours du premier trimestre.

Paris Aéroport
Source de l’image : Paris Aéroport

Par conséquent, à Paris-Charles de Gaulle, le terminal 3, soit celui de Transvia, qui dessert l’Italie et l’Espagne, et le terminal 2G n’accueillent plus de voyageurs. Ils ont été transférés vers le terminal 1.

Quant à l’aéroport Paris-Orly, il fermera ses portes le 31 mars prochain. Cette réduction est notamment due à l’immobilisation de la flotte d’easyJet, la suspension de nombreux vols d’Air France et l’arrêt des vols vers les territoires d’outre-mer.

Du côté de Paris-Beauvais, l’aéroport a suspendu toutes ses activités commerciales le 26 mars dernier.

De nombreuses compagnies aériennes annulent leurs vols

Depuis le début de la pandémie, le trafic aérien est très fortement touché. De nombreux pays ont suspendu les vols et de nombreuses compagnies aériennes ont été contraintes de cesser toute activité. En effet, puisqu’il y a une forte baisse du nombre de passagers, les compagnies aériennes perdent énormément d’argent dès qu’elles s’envolent. Comme plusieurs d’entre elles sont à court de liquidités, il n’est pas convenable de continuer à voler à perte.

Étant donné que la loi sur les créneaux horaires au sein de l’Union européenne a été abolie, les compagnies aériennes n’ont plus à craindre de perdre leurs droits d’atterrissage si elles réduisent leurs activités de vol.

La fermeture des terminaux des aéroport de Paris en bref

La fermeture des aéroports a été décidée afin de contrer la crise sanitaire. Bientôt, tous les aéroports de France risquent de fermer leurs portes. Avec le resserrement des mesures de confinement, on comprend pourquoi les aéroports sont contraints de fermer : il n’y a tout simplement plus de passagers. Par conséquent, ADP se voit contraint de revoir son plan financier. On espère que les conséquences ne seront pas trop graves et que le groupe sera se remettre sur pied.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Si vous avez des questions concernant des annulations, des demandes de remboursement, des fermetures de frontières ou autre chose, n’hésitez pas à nous envoyer un email ou à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !

  • Bizarre c’est juste Orly qui ferme le 31/03 pas CDG c’est noté sur leur site “A compter du 31 mars 2020 à 23h30 et jusqu’à nouvel ordre, l’ensemble des vols opérés à Paris-Orly seront transférés à Paris-CDG”

Show all comments (1)