Depuis sa création en 1993, Norwegian a connu une croissance rapide, passant d’une compagnie aérienne régionale à l’une des plus grandes compagnies aériennes low cost du monde. En plus de desservir de nombreuses destinations européennes, Norwegian vole maintenant vers les États-Unis, l’Asie et l’Afrique du Nord. Néanmoins, la compagnie aérienne a subi de lourdes pertes au cours des dernières années.

D’importantes pertes

La compagnie aérienne norvégienne low cost annonce une perte d’environ 1,6 milliard de couronnes norvégiennes, soit un peu moins de 160 millions d’euros, pour l’exercice financier 2019.

L’année dernière, la perte s’est élevée à un peu moins de 145 millions d’euros.

Norwegian

 

Néanmoins, le transporteur à bas prix a également des nouvelles positives à annoncer. La compagnie aérienne a pu augmenter ses revenus de 8 % (soit environ 4,3 milliards d’euros) au dernier trimestre. En effet, la compagnie aérienne a économisé 230 millions d’euros supplémentaires grâce à un certain nombre de mesures de réduction des coûts.

Qu’est-ce qui cause donc les pertes financières importantes ?

Comme beaucoup d’autres compagnies aériennes, Norwegian possède un total de 18 Boeing 737 MAX. Un avion sur neuf a donc été touché par l‘immobilisation au sol. Norwegian doit combler ces lacunes en louant des avions afin d’éviter les annulations et les retards.

Par conséquent, les contrats de location coûteux mettent la pression sur le bilan annuel de la compagnie aérienne.

Bénéfice net prévu pour 2020

Les espoirs de la compagnie aérienne reposent notamment sur la fin de l’immobilisation au sol du Boeing 737 MAX. La compagnie aérienne pourrait exploiter ses propres vols sans avoir à louer des avions.

Au cours des prochaines années, la compagnie aérienne désire se concentrer sur la rentabilité des opérations de vol plutôt que sur la croissance.

Conclusion sur les projets futurs de Norwegian

Malgré les pertes de la compagnie aérienne low cost, Norwegian devrait enregistrer des bénéfices nets cette année. Le Boeing 737 MAX devrait être admis dans les airs à nouveau en septembre, ce qui devrait grandement aider la compagnie aérienne.

La capacité de Norwegian à réaliser des bénéfices à la fin de l’année dépend donc plus que jamais du Boeing 737 MAX.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !