Ce n’est pas un secret pour personne : l’économie se porte mal. La pandémie frappe de plein fouet les petites comme les grandes entreprises françaises. Les conséquences risquent d’être sans précédent.

Dans l’industrie du tourisme, plusieurs entreprises commencent à être à court de liquidités vu la baisse drastique du nombre de passagers et de clients. Par conséquent, elles sont forcées de revoir leur plan financier. Certaines d’entre elles risquent même d’avoir à demander de l’aide financière à l’État.

Continuez votre lecture afin de savoir quels sont les fleurons de l’économie française gravement touchés par la pandémie.

Accor

L’an dernier, Accor avait vu son chiffre d’affaires croître. Malheureusement, l’année 2020 ne risque pas d’être aussi satisfaisante.

Selon Le Journal du Dimanche, « le taux d’occupation en Europe a plongé de plus de 70 % et les tarifs d’hébergement mettront des mois à retrouver le niveau d’avant la crise. » Par conséquent, Accor a suspendu ses programmes de rachat d’actions jusqu’à nouvel ordre. Cette mesure lui permettra de conserver ses liquidités.

ADP

Puisque le nombre de passagers est en baisse drastique dans les aéroports français, Paris-Orly risque de fermer ses portes sous peu et Paris-Charles de Gaulle a fermé plusieurs terminaux. Par conséquent, le groupe ADP est dans une situation délicate. Le groupe a d’ailleurs été forcé de mettre au chômage partiel plus de 80 % de ses employés.

Pour tenter de rester profitable malgré la baisse drastique des activités, ADP prévoit une réduction des charges de près de 180 millions d’euros en 2020, dont 120 millions dans les aéroports parisiens.

Paris Aéroport
Source de l’image : Paris Aéroport

Par contre, si la crise continue à battre son plein pour les prochains mois, ces coupures ne suffiront pas. Les revenus ne seront plus assez élevés, puisqu’ ADP a annoncé prendre plusieurs mesures afin d’aider les compagnies aériennes et les commerçants, telles que la suspension des redevances de stationnement pour les avions immobilisés et des loyers de locaux dans les terminaux fermés.

Airbus

Selon le journal Les Échos, « Airbus aurait sécurisé quelque 30 milliards d’euros de liquidités, de quoi couvrir neuf mois de dépenses de fonctionnement. » Pour y arriver, la société aurait été contrainte de prendre certaines mesures, telles que la suppression des dividendes à ses actionnaires.

« Notre priorité consiste à protéger les personnes tout en soutenant les efforts mondiaux visant à freiner la propagation du coronavirus. Nous sécurisons également nos activités afin de préserver l’avenir d’Airbus et de reprendre efficacement nos opérations après la crise », a indiqué Guillaume Faury, président exécutif d’Airbus.

Air France

Confrontée à la baisse drastique de la demande du nombre de passagers et à la fermeture des frontières mises en place par de nombreux pays, la compagnie aérienne française a été contrainte de réduire son offre de vols à 10 %. Les vols toujours opérés sont principalement des vols de rapatriement. Par conséquent, il risque de ne plus y en avoir lorsque tous les ressortissants français seront rentrés au pays.

Air France

« Actionnaire à 14 %, l’État a promis de la soutenir dans les mesures d’activité partielle qui vont toucher lundi ses 45 000 salariés. Il devrait même faire un geste pour les pilotes et les hôtesses, plus pénalisés par le chômage que les autres catégories de personnel. D’ailleurs, face à l’incertitude sur la durée de la crise, Bruno Le Maire, [le ministre de l’Économie], n’a pas exclu de recourir aux nationalisations », a rapporté Le Journal du Dimanche.

Les mesures prises par ces grandes entreprises françaises en bref

Seul l’avenir nous dira si les mesures mises en place par les entreprises citées ci-haut seront suffisantes pour contrer la crise financière qui les guette. On espère que l’État sera en mesure de les aider si ce n’est pas le cas, car les conséquences de faillites de tels fleurons seraient dévastatrices pour l’économie.

Pour en savoir plus sur l’impact du coronavirus (Covid-19) sur l’industrie touristique, lisez notre guide sur le sujet ou abonnez-vous à notre newsletterChaque jour, nous vous informons des actualités et nouvelles concernant la propagation du virus et ses conséquences sur les voyageurs.

Si vous avez des questions concernant des annulations, des demandes de remboursement, des fermetures de frontières ou autre chose, n’hésitez pas à nous envoyer un email ou à rejoindre notre communauté Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.