Delta Airlines, la compagnie aérienne américaine, désire devenir la première compagnie aérienne mondiale à voler sans émettre d’émission. Cependant, les mesures réelles pour atteindre cet objectif ne sont pas encore bien définies.

Un milliard de dollars pour réduire et compenser les émissions

L’annonce n’indique pas encore clairement comment Delta Airlines entend devenir la première compagnie aérienne à n’émettre aucun émission avec ses vols long-courriers.

Delta Airlines

 

Seul le plan sommaire est connu à ce jour. À partir du 1er mars 2020, la compagnie aérienne investira un milliard de dollars américains sur une période de dix ans afin de devenir neutre sur le plan climatique — dans les airs comme au sol et non seulement sur le marché américain, mais à l’échelle mondiale.

Bien que la somme d’un milliard de dollars américains soit relativement importante à première vue, elle n’est pas énorme. En effet, si l’on considère l’effet d’entraînement du CO2 dans l’atmosphère et le fait qu’un seul vol long-courrier par passager peut entraîner une somme de l’ordre de trois chiffres, l’investissement semble à première vue très peu.

Objectifs peu concrets

Delta Airlines a défini trois domaines objectifs :

  • Réduction des émissions (par une plus grande efficacité)
  • Élimination des émissions (par des projets de compensation ou des progrès technologiques)
  • Coopération avec les investisseurs et les employés

On remarque immédiatement que les objectifs ne sont pas concrets.

La compensation des émissions est généralement rendue possible grâce à des projets tiers. Delta Airlines aimerait par conséquent se pencher sur divers projets de reforestation pour réduire les émissions dans l’atmosphère. Cependant, rien n’a encore été annoncé.

Delta Airlines veut également réduire les émissions de ses vol en renouvelant sa flotte. C’est particulièrement ironique, car Delta Airlines possède l’une des plus anciennes flottes des plus grandes compagnies aériennes au monde. Elle achète et remet constamment à neuf de vieux avions.

Conclusion sur l’objectif ambitieux de Delta Airlines

De plus en plus de compagnies aériennes envisagent de réduire leurs propres émissions. En effet, Easyjet et Air France ont récemment annoncé des projets similaires pour réduire leurs émissions.

Cependant, l’objectif de Delta semble particulièrement ambitieux : ni la somme investie de 100 millions de dollars US par an sur dix ans ni les mesures concrètes ne semblent suffisantes à première vue pour atteindre cet objectif. Néanmoins, on peut être curieux de voir ce que Delta mettra en œuvre au cours des prochaines années. Après tout, mieux vaut une promesse que rien du tout.

Auteur

Passionnée de voyages et de découvertes, Vicky est constamment à la recherche de nouveaux pays à explorer et de nouvelles cultures dans lesquelles s'immerger. Si vous avez des questions ou des commentaires, n'hésitez pas à la contacter par email et il lui fera un plaisir de vous répondre !

​Des questions ? Rejoignez notre communauté de voyageurs sur Facebook. Notre équipe d’auteurs est là pour répondre à toutes vos questions.